Leçon 10 : La vie d'Eglise
01 - 07 Sept 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Des attitudes chrétiennes positives (1Th 5.16-18)

Mardi 04 Sept.

D’après 1 Th 5.12-15, le chrétien doit apprendre à accepter et à faire des critiques constructives. Cela n’est possible dans un contexte relations favorable. Ii est essentiel que tout chrétien se sente responsable des autres et soit prêt à les considérer comme également responsables. Une Eglise qui prie progressera dans sa façon d’avertir et d’encourager.

Lisez 1 Th 5.16-18. Paul considérait trois attitudes comme voulues par Dieu pour tout croyant. Quelles sont-elles et pourquoi revêtent-elles chacune autant d’importance? Voir aussi Ga 5.22; Ph 4.4.

Glenn Coon, prédicateur adventiste très apprécié, aimait dire qu’il y avait bien plus de commandements bibliques nous exhortant à nous réjouir qu’à respecter le sabbat. Pourtant, nous ne donnons que rarement à la joie la place qu’elle mérite. La joie fait partie du fruit de l’Esprit (Ga 5.22; voir aussi Ph 4.4). Et il est même possible d’éprouver « la joie de l’Esprit saint » (1 Th 1.6) dans la souffrance.

Paul était certes un bon exemple de ce que signifie « prier sans cesse ». La première épître aux Thessaloniciens revient constamment sur ce sujet, comme nous l’avons vu. Ici, Paul invitait les lecteurs de sa lettre à suivre son exemple.

La gratitude est une autre attitude chrétienne positive dont Paul faisait preuve (1 Th 1.2; 2 Th 1.3). A l’origine de la dépravation païenne, il y a manque de gratitude envers Dieu (Rm 1.21). D’après Thomas Erskine, « Dans le Nouveau Testament, la religion est toute de grâce et l’éthique de gratitude. » — Cité dans F. F. Bruce, Paul: Apostle of the Heart Set Free, UK, The Paternoster Press, 1977, p. 19. Il est donc intéressant de noter que les termes grecs pour « se réjouir » et « être reconnaissant » ont la même racine. La clef d’une joie sainte est un esprit de reconnaissance constant envers Dieu.

Ouvrez les yeux. Nous sommes environnés des dons de Dieu; nous oublions juste de l’en remercier. Le plus souvent parce que nous absorbés par les épreuves et les luttes de la vie. Si nous cultivions de plus en plus une attitude de reconnaissance envers Dieu, nous marcherions bien plus près de lui et notre vie serait remplie de joie.

Citez dix choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant envers Dieu. Soyez précis. Puis faites de chacune l’objet d’une cou.rte prière. Notez les changements qui vont se produire dans votre attitude et votre conception de la vie. Cet exercice vous montrera combien l’action de grâce est une part essentielle de l’expérience avec Dieu.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat