Leçon 02 : Des relations préservées
07 - 13 Juil. 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Opposition à Thessalonique Dimanche 08 Juil.

Lisez Ac 17.5-9. D’après ce passage, qu’est-ce qui suscitait avant tout l’opposition au message de Paul? Quelles déclarations ses opposants ont-ils faites pour intéresser les autorités de la vile à son cas? Comment celles-ci ont-elles réagi?
 
Lorsqu’un prédicateur apporte de nouveaux enseignements qui enthousiasment les gens, les dirigeants et enseignants des autres groupes religieux en conçoivent parfois de la jalousie. L’attention qu’on leur a portée jusqu’alors est dirigée ailleurs. Aussi, ils réagissent parfois de façon irrationnelle pour essayer de réduire l’influence du nouvel enseignant.
 
D’après l’historien romain Suétone, peu avant les événements décrits dans Ac 17, les Juifs de Rome s’étaient querellés au sujet d’un homme que l’historien appelle: Chrestus. Ce terme reflétait probablement une mauvaise compréhension, de la part des Romains, de la notion juive concernant le Messie, ou, en grec, le Christ. Apparemment, les prédications de cet homme sur l’Evangile venaient de diviser la communauté juive de Rome.
 
Pour les officiels romains, les débats au sujet du Messie ressemblaient à une préparation de l’intronisation d’un nouveau roi à Rome. Voir Ac 17.7. C’est sans doute pourquoi l’empereur a chassé les Juifs de la capitale (Ac. 18.2). Certains de ces exilés sont passés par Thessalonique où s’y sont installés, apportant les nouvelles de ces événements aux habitants de la ville. Comme l’Évangile avait profondément bouleversé l’univers des Juifs de Rome, les chefs religieux de Thessalonique étaient déterminés à empêcher que des événements semblables ne surviennent dans leur ville.
 
Celle-ci était dirigée par an conseil de cinq ou six maires qui prenaient les décisions ensemble. Cet arrangement leur permettait d’être considérablement indépendants de Rome, privilège auquel ils n’étaient certainement pas près à renoncer. C’est pourquoi, vu les circonstances, le comportement de ces officiels dans cette affaire était assez impressionnant. La répétition d’événements semblables à ceux de Rome aurait pu les amener à châtier durement les nouveaux chrétiens. En fait, les dirigeants de la ville ont réagi avec impartialité (cf. Ac 16.22-24,). Ils se sont assurés que Paul et Silas quittent la ville (voir Ac 17.10). Ils ont également demandé aux nouveaux chrétiens une somme d’argent significative pour garantir que Paul ne suscite pas de nouveaux troubles. Les dirigeants ont alors libéré tout le monde.
 
La jalousie et l’envie sont des sentiments capables de nous broyer. Que nous apprennent la vie et les enseignements de Jésus pour nous aider à remporter la victoire sur des sentiments aussi destructeurs ?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat