Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Dernier Sabbat
Notre foyer est en Éden

NOUS SOMMES PLUS PRÈS QUE JAMAIS DE NOTRE DESTINATIION FINALE

PAR ELLEN G. WHITE

Aujourd‘hui, l‘Église est l‘Église militante ; aujourd‘hui, nous sommes face à un monde plongé dans de profondes ténèbres, presque totalement abandonné à l‘idolâtrie.
Mais le jour vient où la bataille sera terminée et la victoire obtenue. La volonté de Dieu doit se réaliser sur la terre comme elle l‘est dans le ciel. Alors les nations ne reconnaîtront pas d‘autre loi que celle du ciel.

Tous les humains ne formeront qu‘une seule famille heureuse et unie, revêtue des vêtements de la louange et des actions de grâce, le vêtement de la justice du Christ.

Toute la nature, dans sa beauté sans égale, offrira à Dieu un hommage permanent de louange et d‘adoration. Le monde sera baigné dans la lumière du ciel. […]
Il nous faut une vision de l‘avenir et de la félicité céleste. Tenez-vous sur le seuil de l‘éternité et écoutez les gracieuses paroles de bienvenue adressées à ceux qui, pendant cette vie, ont collaboré avec le Christ et considéré comme un privilège et comme un honneur de souffrir pour lui. En union avec les anges, ils jettent leurs couronnes aux pieds de leur Rédempteur en s‘exclamant : « L‘agneau qui a été immolé est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et bénédiction. … À celui qui est assis sur le trône et à l‘agneau, la bénédiction, l‘honneur, la gloire et
le pouvoir à tout jamais !» (Apocalypse 5.12, 13).

Les rachetés sont sauvés par grâce

C‘est là que les rachetés accueillent ceux qui les ont dirigés vers le Sauveur exalté. Ils s‘unissent pour louer Celui qui mourut pour que les êtres humains puissent avoir une vie commensurable avec celle de Dieu. Le conflit est terminé. Toute tribulation et tout conflit a pris fin.

Des chants de victoire remplissent tout le ciel pendant que les rachetés entourent le trône de Dieu. Tous reprennent ce joyeux refrain : « Digne, digne est l‘agneau qui a été immolé et qui est de nouveau vivant, le conquérant triomphateur ! » […]
Saurez-vous saisir l‘encouragement que donne cette vision ? Laisserezvous votre esprit contempler ce tableau ?(4)

L‘oeuvre de la rédemption sera complète. Où le péché avait abondé, la grâce de Dieu va surabonder. La terre elle-même, que Satan réclame comme étant son fief, sera non seulement rachetée mais exaltée.

Notre monde si petit, tache noire dans la glorieuse création, sous la malédiction du péché, sera honoré par-dessus tous les autres mondes de l‘univers de Dieu. Ici-bas, où le Fils de Dieu a dressé sa tente au sein de l‘humanité, où le Roi de gloire a vécu, a souffert, a subi la mort, – icibas, quand Dieu fera toutes choses nouvelles, le tabernacle de Dieu sera parmi les hommes. « Il habitera avec eux, ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux» (Apocalypse 21.3). Marchant à la lumière du Seigneur, pendant l‘éternité, les rachetés lui rendront grâce pour son don ineffable : « Emmanuel … Dieu avec nous » (Matthieu 1.23).(5)

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu » (Apocalypse 21.1). Les flammes qui ont consumé les méchants ont purifié la terre. Toute trace de malédiction s‘est évanouie.

Aucun enfer éternellement embrasé ne rappellera aux élus les terribles conséquences du péché.

Il en restera toutefois un souvenir : les traces cruelles de sa crucifixion resteront à jamais visibles à la tête, au côté, aux mains et aux pieds de notre Rédempteur. En le contemplant dans sa gloire, le prophète s‘écrie : « C‘est comme l‘éclat de la lumière ; des rayons partent de sa main ; là réside sa force » (Habacuc 3.4). Cette main, ce côté percé d’où a jailli le flot cramoisi qui a réconcilié l‘homme avec Dieu, ces blessures où « réside sa force », voilà sa gloire. […] Ses plus hauts titres de gloire seront les marques de son humiliation. Pendant les siècles éternels, les cicatrices du Calvaire raconteront sa louange et proclameront sa puissance.

  L’Éden est restauré par grâce

« Et toi, tour du troupeau, colline de la fille de Sion, à toi viendra, à toi arrivera l‘ancienne domination » (Michée 4.8). Le moment attendu impatiemment par les hommes de Dieu depuis le jour où les chérubins ont interdit l‘accès du paradis est enfin venu ; c‘est le temps « de la rédemption de ceux que Dieu s‘est acquis » (Éphésiens 1.14). La terre, originellement remise à l‘homme comme son royaume, livrée par lui entre les mains de Satan, et si longtemps détenue par cet ennemi redoutable, a été reconquise grâce au vaste plan de la rédemption. Tout ce qui avait été confisqué par le péché est récupéré. « Car ainsi parle l‘Éternel, le créateur des cieux, le seul Dieu, qui a formé la terre, qui l‘a faite et qui l‘a affermie, qui l‘a créée pour qu‘elle ne fût pas déserte, qui l‘a formée pour qu‘elle fût habitée » (Ésaïe 45.18). Le plan original de Dieu lorsqu‘il créa la terre est réalisé : celle-ci est désormais la demeure éternelle des rachetés. « Les justes posséderont la terre, et y demeureront à toujours » (Psaume 37.29). […]

Dans les Écritures, l‘héritage des élus est appelé une patrie (voir Hébreux 11.14–16). Le divin berger y conduit son troupeau aux sources des eaux vives. L‘arbre de vie y donne son fruit chaque mois, et les feuilles de cet arbre sont utilisées par les nations. Des ruisseaux intarissables d‘une eau claire comme le cristal sont bordés d‘arbres verdoyants qui jettent leur ombre sur les sentiers préparés pour les rachetés de l‘Éternel. D‘immenses plaines ondulées en collines gracieuses alternent avec les cimes altières des montagnes de Dieu. C‘est sur ces plaines paisibles et le long de ces cours d‘eau vive que le peuple de Dieu, longtemps étranger et voyageur, trouvera enfin un foyer. […]

La souffrance ne pourra pas exister dans l‘atmosphère du ciel. On n‘y verra ni larmes, ni convois funèbres. « Il n‘y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu » (Apocalypse 21.4). « Aucun habitant ne dit : Je suis malade ! » (Ésaïe 33.24).

Dieu demeure avec nous

« Couronne éclatante dans la main de l‘Éternel, turban royal dans la main de ton Dieu » (Ésaïe 62.3), la nouvelle Jérusalem sera la métropole de la terre glorifiée. […] « Je ferai de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie » (Ésaïe 65.19). « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux » (Apocalypse 21.3).

Dans la ville de Dieu, « il n‘y aura plus de nuit » (Apocalypse 22.5). Nul n’aura besoin de repos. On ne se lassera pas de faire la volonté de Dieu et de louer son nom. Nous éprouverons toujours la fraîcheur d‘un éternel matin. « Ils n‘auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera » (Id.). Le soleil sera éclipsé par une clarté qui n‘éblouira pas le regard, mais qui pourtant surpassera infiniment l‘éclat de midi (voir Ésaïe 30.26). La gloire de Dieu et de l‘agneau inondera la sainte cité d‘ombres incandescentes. Les rachetés circuleront dans la glorieuse phosphorescence d‘un jour perpétuel.

L‘apôtre Jean ne vit « point de temple dans la ville ; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l‘agneau » (Apocalypse 21.22). Le peuple de Dieu sera admis dans la communion du Père et du Fils. « Aujourd‘hui nous voyons au moyen d‘un miroir, d‘une manière obscure » (1 Corinthiens 13.12). Dans la nature, dans ses voies envers les hommes, Dieu nous apparaît comme dans un miroir. Alors, nous le verrons face à face, sans voile. Nous serons en sa présence et contemplerons sa gloire.

La joie des sauvés

Les rachetés « connaîtront comme ils ont été connus » (Id.). L‘amour et la sympathie que le Seigneur a implantés dans les coeurs trouveront leur emploi le plus légitime et le plus doux. Une pure communion avec des êtres saints ; une vie sociale harmonieuse avec les anges et les bienheureux de tous les siècles, qui ont lavé et blanchi leurs robes dans le sang de l‘agneau ; des liens sacrés unissant « la famille » qui est « dans les cieux » à celle qui est « sur la terre » (Éphésiens 3.15) – voilà ce qui constituera la félicité des rachetés.

 

Dans la nouvelle terre, des intelligences immortelles contempleront avec ravissement les merveilles de la puissance créatrice et les mystères de l‘amour rédempteur. Plus d‘ennemi rusé et cruel pour nous entraîner loin de Dieu. Toutes nos facultés pourront se développer, tous nos talents s‘épanouir. L‘acquisition de connaissances nouvelles ne fatiguera pas notre esprit, ne lassera point notre énergie. Les plus grandes entreprises seront menées à bien ; les plus hautes aspirations seront satisfaites, les plus sublimes ambitions, réalisées. Et, néanmoins, il y aura toujours de nouvelles merveilles à admirer, de nouvelles vérités à approfondir, mettant à réquisition toutes les facultés de l‘esprit, de l‘âme et du corps.

Les trésors inépuisables de l‘univers seront proposés à l‘étude des rachetés de Dieu. Des délices inexprimables attendent les enfants de la nouvelle terre auprès d‘êtres qui n‘ont jamais péché, et dont ils partageront la joie et la sagesse. Dégagés des entraves de la mortalité, ils seront emportés en un vol inlassable vers les mondes lointains qui ont frémi au spectacle des misères humaines et entonné des chants de joie chaque fois qu‘ils apprenaient le salut d‘un pécheur. Les élus participeront avec eux aux trésors de science et d‘intelligence accumulés au cours des siècles par la contemplation des oeuvres de Dieu. Ils verront sans voiles les gloires de l‘espace infini constellé de soleils et de systèmes planétaire, parcourant avec ordre leurs orbites autour du trône de la divinité. Tous les objets de la création, du plus petit au plus grand, porteront la signature du Créateur et manifesteront les richesses de sa puissance.

À mesure qu‘ils se dérouleront, les siècles éternels apporteront avec eux des révélations toujours plus glorieuses de Dieu et de son Fils. Le progrès dans l‘amour, la révérence et le bonheur marchera de pair avec celui des connaissances. Plus les hommes apprendront à connaître Dieu, plus aussi grandira leur admiration de son caractère. Et au fur et à mesure que Jésus dévoilera aux élus les mystères de la rédemption et les résultats du grand conflit avec Satan, leurs coeurs tressailliront d‘amour et de joie, et le choeur de louanges, exécuté par mille millions de rachetés s‘enflera, puissant et sublime.

« Toutes les créature qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s‘y trouve, je les entendis qui disaient : À celui qui est assis sur le trône, et à l‘agneau, soient la louange, l‘honneur, la gloire et la force, aux siècles des siècles ! » (Apocalypse 5.13).

La grande tragédie est terminée. Le péché et les pécheurs ne sont plus : l‘univers est purifié. Dans l‘immense création, tous les coeurs éprouvent la même allégresse. Des ondes de vie, de lumière et de joie, jaillissant du trône du Créateur, envahissant les derniers recoins de l‘espace infini. De l‘atome le plus imperceptible aux mondes les plus vastes, tant des âtres animés que des objets inanimés, s‘élève, par la voie de leur beauté incomparable et de leur joie sans mélange, un cantique d‘allégresse proclamant que « DIEU EST AMOUR » (1 Jean 4.16).(6)

QUESTIONS

1) Qu‘est-ce qui te rend le ciel réel ?

2) En quoi ta vie quotidienne est-elle affectée par la réalité de la vie que Dieu a préparée pour son peuple ?

3) Qu‘est-ce que tes amis et tes voisins voient dans ta vie qui puissent leur faire désirer d‘être sauvés et d‘être dans le ciel de Dieu ?

 Accueil


(1) Les citations bibliques sont empruntées à la Nouvelle Bible Segond.
(2) History of the Christian Church [Histoire de l’Église chrétienne], New York, Charles Scribner‘s Sons, 1903, vol. 2, p. 540.
(3) James Russell Lowell, ―The Present Crisis‖ [La crise actuelle], 1844.
(4) The Advent Review and Sabbath Herald, 17 décembre 1908.
(5) Jésus-Christ, p. 17.
(6) La tragédie des siècles, p. 732–737.

ELLEN G. WHITE (1827–1915) FUT L‘UN DES PIONNIERS DE L‘ÉGLISE ADVENTISTE DU SEPTIÈME JOUR. LES ADVENTISTES CROIENT QU‘ELLE A EXERCÉ LE DON BIBLIQUE DE PROPHÉTIE PENDANT SON MINISTÈRE PUBLIC, QUI A DURÉ PLUS DE 70 ANS.

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook