Leçon 09 : L'Eglise : rites et rituels
24 - 30 Nov 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Le baptême Lundi 26 Nov

Le Nouveau Testament fait appel à diverses images pour décrire la signification du baptême. Premièrement, le baptême symbolise l’union spirituelle avec le Christ (Rm 6.3-8), incluant la participation à ses souffrances, à sa mort et à sa résurrection, ainsi que l’abandon de l’ancien mode de vie. C’est ainsi que le baptême est lié à la repentance et au pardon des péchés (Ac 2.38), à la nouvelle naissance et à la venue de l’Esprit (1 Co 12.13) et, en conséquence, au fait d’entrer dans l’Église (Ac 2.41, 47).

Le baptême est le symbole d’une alliance et d’une relation spirituelle avec Dieu par l’intermédiaire du Christ (Col 2.11, 12). Il a le même sens symbolique que la circoncision dans l’Ancien Testament. Il symbolise également un transfert au niveau des allégeances, la personne entrant dans une communauté consacrée au service du Christ. La venue de l’Esprit au moment du baptême donne au croyant la possibilité de servir l’Église et d’œuvrer au salut de ceux qui n’ont pas encore la foi (Ac 1.5, 8). Il y a quelques années, le comité de l‘Église anglicane sur la question du baptême, de la confirmation et de la communion, a fait une déclaration impressionnante. Ce communiqué disait " les personnes qui reçoivent le baptême devraient être des adultes et non des enfants en bas âge ; il faut admettre qu’il n’existe pas dans le Nouveau Testament de preuve concluante en faveur du baptême des tout-petits. — Baptism and Confirmation Today, SCM, Londres, 1955, p. 34, cité par Millard

J. ERICKSON, Christian Theology, Baker Book House, Mich., 1988, p. 1102. Le sens même du baptême écarte les enfants en tant que candidats légitimes. En effet le baptême biblique nécessite la présence de foi et de repentance chez les participants. En outre, le fait que la Parole de Dieu a un rôle à jouer dans l’approfondissement de la foi (Rm 10.17,) indique que la repentance doit être associée à un enseignement biblique et spirituel. Ces éléments sont nécessaires pour que les candidats produisent « des fruits dignes de la repentance » (Lc 3.8, Segond révisée à la Colombe), preuve de leur relation avec le Christ. La nature même du baptême aide à comprendre la différence entre une ordonnance et un sacrement. Pour ceux qui considèrent le baptême comme un sacrement, c’est le moyen grâce auquel une personne est transformée, passant de la mort à la vie spirituelle. Dans ce cas, l’âge de la personne n’importe pas, car il s’agit d’un événement surnaturel. En revanche, le baptême, lorsqu’il est considéré comme une ordonnance, indique ou symbolise un changement intérieur (événement surnaturel) s’étant déjà produit dans la vie du croyant suite à une expérience vécue avec Jésus. Dans cette optique, il est nécessaire que les candidats au baptême aient déjà fait l’expérience de la foi en Christ c’est pourquoi la question de savoir qui est baptisé et à quel âge à beaucoup d’importance.

Si vous êtes baptisé, réfléchissez ce que vous avez vécu. Quand on comprend ce que le baptême signifie, pourquoi, d’une certaine manière, doit-on le revivre chaque jour? Comment y parvenir?


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat