Leçon 08 : L'Eglise : au service de l'humanité
17 - 23 Nov 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
L'Eglise : définition (2) Lundi 19 Nov

En dehors du mot ecclesia lui-même, le Nouveau Testament décrit l’Église à l’aide de plusieurs images qui expliquent encore davantage ce qu’elle est et quelle est sa fonction. Nous examinons aujourd’hui deux concepts essentiels la définissant : l’Église en tant que peuple de Dieu et l’Église comme corps du Christ.

1. Le « peuple de Dieu » est un concept appliqué dans la Bible aux enfants d’Israël (Dt 14.2). Lisez 1 P 2.9, où il est clairement appliqué aux chrétiens. Comment le comprendre aujourd’hui?

Remarquez que même si ce concept est appliqué aux chrétiens, il n’en est pas moins utilisé pour décrire la nation israélite (Lc 1.68; Rm 11.1, 2). Il est clair que le Nouveau Testament l’applique à l’Église dune manière suggérant qu’il y a continuité er plénitude. Voir Ga 3.29.

2. Le corps du Christ. Dans Rm 12.5; 1 Co 12.27; Ep 1.22, 23, l’Église est définie comme étant le corps du Christ. Ces textes nous aident-ils à mieux comprendre ce qu’est l’Église et quelle est sa fonction?

Ces textes contiennent de nombreuses idées, dont la plus évidente est l’unité (voir la leçon de mercredi) comme on devrait la trouver dans l’Église. Cette idée est exprimée ailleurs dans le Nouveau Testament, notamment dans 1 Co 12, où Paul écrit: « En effet, comme le corps est un, tout en ayant une multitude de parties, et comme toutes les parties du corps, en dépit de leur multitude, ne sont qu’un seul corps, ainsi en est-il du Christ. Car c’est dans un seul Esprit que nous tous — soit Juif, soit Grecs, soit esclaves, soit hommes libres — nous avons reçu le baptême pour appartenir à un seul corps et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. Ainsi le corps n’est pas une seule partie, mais une multitude. Si le pied disait “Parce que je ne suis pas une main, je ne fais pas partie du corps”, il n’en ferait pas moins partie du corps. Et si l’oreille disait “Parce que je ne suis pas un œil, je ne fais pas partie du corps”, elle n’en ferait pas moins partie du corps. Si tout le corps était œil, où serait l’ouïe ? S’il était tout ouïe, où serait l’odorat ? (1 Co 12.12-17)

Certaines personnes souffrent de maladies regroupées sous le nom de maladies auto-immunes: leur propre système immunitaire, supposé protéger leur corps, fait le contraire en s’y attaquant. Si l’on applique cette analogie à l’Église comme « corps du Christ », quelles en sont les implications?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat