Leçon 07 : "S'armer" pour la victoire
10 - 16 Nov 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
De bonnes dispositions, le bouclier de la foi Mardi 13 Nov.

Le soldat romain se préparait de façon à ne pas être gêné par le mauvais état de certains chemins. Pour faciliter leur avancée sur toutes sortes de routes, les soldats romains portaient souvent des chaussures dont la semelle était munie de clous aiguisés. Ces chaussures assuraient une bonne prise que Paul compare au fait de se préparer à (voir version Darby) ou d’avoir de « bonnes dispositions » envers l’Évangile de la paix (Ep 6.15).

Lisez Es 52.7; Rm 10.15; Ep 6.15. Paul semble évoquer la constance dans le combat chrétien. Pourquoi l’Évangile de la paix permet-il d’avoir une bonne « prise » dans le combat spirituel?

Il est possible de traduire Ep 6.15 de différentes façons : « Mettez pour chaussures à vos pieds les bonnes dispositions que donne la bonne nouvelle de la paix » (c’est nous qui soulignons) ; « ayant chaussé vos pieds de la préparation de l’évangile de paix » (Darby) ; et, comme chaussures aux pieds, l’élan pour annoncer l’Évangile de la paix » (TOB). Le terme grec correspondant signifie parfois « préparation », comme lorsqu’il s’agit de préparer des fondations ou éléments de base. Ainsi, l’Évangile de la paix est le « fondement » qui prépare à la paix, celle qu’on expérimente après avoir été réconcilié avec Dieu par le sang du Christ. Cette réconciliation donne au chrétien une prise ferme sur laquelle s’appuyer pour participer au combat spirituel que tous doivent affronter.

La pièce d’armure citée ensuite par Paul est le bouclier, qu’il associe à la foi (Ep 6.16). En introduisant cet élément de l’armure, l’apôtre utilise une expression que l’on pourrait traduire par: « surtout » (TOB) « par-dessus tout » (Darby) ou « outre tout cela ». Que veut dire l’apôtre, à votre avis, par ces mots d’introduction?

Le mot traduit par « bouclier » désigne une « porte ». Le bouclier, mesurant environ un mètre vingt sur soixante—seize centimètres, compose de deux couches de bois collées ensemble, avait la forme d’une porte. Comme les flèches, à l’époque, étaient trempées dans de la poix, puis enflammées, le bouclier en bois était recouvert de cuir afin qu’à son contact elles s’éteignent et s’émoussent. C’était une arme défensive essentielle.

Il n’est pas difficile d’en saisir le symbolisme spirituel : les « traits enflammés » de Satan sont la luxure, le doute, la convoitise, la vanité, etc. « Mais la foi en Dieu, utilisée pour se protéger à la façon d’un bouclier, bloque ces traits, en éteint les flammes et les fait tomber à terre, inefficaces. » — SDA Bible Commentary, vol. 6, p. 1045. Il s’agit principalement d’une foi en action qui, si elle inclut des vérités doctrinales, va plus loin qu’une simple croyance. Elle se manifeste activement pour bloquer les assauts de l’ennemi. Bien sûr, on ne peut se sauver soi-même, pas plus qu’on ne peut combattre le diable lui-même; notre combat revient à choisir chaque jour le Seigneur et ses voies plutôt que toutes les choses mises devant nos yeux par le diable.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat