Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 05 : Expiation
26 Oct - 1er Nov 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Le péché endossé Mercredi 30 Oct.

Lisez Lv 6.18, 19 ; 10.16-18. Quelle vérité fondamentale les textes révèlent-ils?

En mangeant l’offrande dans un lieu saint, le prêtre officiant « emportait avec lui » la culpabilité du pécheur. Ce n’était pas seulement en paiement de leurs services que les prêtres consommaient cette viande (sinon Moïse n’aurait pas été fâché contre les fils d’Aaron parce qu’ils n’avaient pas mangé l’offrande), c’était un aspect essentiel de l’expiation.

En quoi le fait de manger l’animal sacrifié participait-il au processus d’expiation? Il n’était nécessaire de le faire que dans le cas où le sang des offrandes n'entrait pas dans le lieu saint, c’est-à-dire dans le cas où l'offrande était faite par un dirigeant ou un homme du peuple. La Bible indique d’une façon explicite qu’en mangeant l'animal sacrifié, les prêtres se chargeaient « de la faute » afin de faire « l’expiation » pour le pécheur (Lv 10.17). Le fait d’endosser la culpabilité du pécheur impliquait qu’il en était désormais délivré.

En hébreu, il est dit dans Ex 34.7 que Dieu « porte la faute »; il s’agit des mêmes termes que dans Lv 10.17, où il est clair que c’est parce que le prêtre « portait » le péché que le pécheur était pardonné. Sans ce transfert, le pécheur aurait porté lui-même son péché (Lv 5.1), ce qui, de toute évidence, l’aurait conduit à la mort (Rm 6.23)
L'œuvre accomplie par le prêtre endossant la faute d’un autre est exactement ce que le Christ a fait pour nous. Il est mort à notre place. On peut donc en conclure que l’œuvre sacerdotale accomplie dans le sanctuaire terrestre était le « type » de l’œuvre accomplie par le Christ en notre faveur, parce qu’il a endossé la culpabilité engendrée par nos péchés.

« Il y a bénédiction parce qu'il y a pardon; le pardon découle de la foi du fait de croire que le péché, quand on l’a confessé et qu’on sen est repenti, est endossé par celui qui a porté tous nos péchés. Ainsi, toutes nos bénédictions viennent du Christ. Sa mort a été un sacrifice expiatoire pour nos péchés. Il est le moyen grâce auquel nous recevons la miséricorde et la faveur divines. Il est celui qui initie er accomplit notre foi. » — Ellen G. White, Manuscript Releases, vol.9, p, 302.

Imaginez que vous vous teniez devant Dieu pour être jugé. Sur quoi vous fonderiez-vous pour vous justifier? Sur vos bonnes œuvres, l’observation fidèle du sabbat, le bien que vous avez fait et le mal que vous n'avez pas fait? Pensez-vous vraiment que tout cela suffirait à vous justifier aux yeux d’un Dieu saint et parfait Sinon, quelle serait votre unique espérance dans ce jugement?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook