Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 04 : Les leçons du sanctuaire
19 - 25 Oct 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Pour aller plus loin Vendredi 25 Oct.

" Ellen G. White, Patriarches et prophètes, « Le sanctuaire et son rituel », p.317-331

« La construction du sanctuaire exigea des préparatifs considérables et couteux. Il fallut une grande quantité de matériaux, dont certains des plus précieux et des plus rares; mais Dieu n’accepta que les offrandes volontaires. L’ordre divin, que Moise répéta à la congrégation, était celui-ci: “Vous accepterez l’offrande de tout homme qui en fera le sacrifice de bon cœur” (Exode 25.2). Les deux premières conditions de l'érection de la demeure du Très-Haut étaient donc le dévouement à son service et un esprit de sacrifice. » —Ibid., p.317, 318.

 
À méditer


• Penchez-vous sur le sujet de la justice divine. Nous voyons si peu de justice dans notre monde contemporain! Sans l'espérance d’une ultime manifestation de justice divine, pourquoi tout espoir de justice s’évanouirait-il?

• Quelqu'un a écrit: « Le tabernacle est un morceau de terre sacrée dans un monde qui s’est perdu en chemin. » Qu’en pensez-vous?

• Lisez 1 P 1.14-16. Comment comprenez-vous la sainteté de Dieu? Quel sens revêt pour vous le fait d’être saint? Comment le devenir?

• Les fils d’Eli étaient l’exemple même de personnes « proches » de Dieu, mais qui ne savaient plus apprécier sa sainteté (1 S 2.12-17). Comment éviter de perdre le sentiment de la sainteté de Dieu? Pourquoi la prière, l’étude et l’obéissance nous aident-elles de manière fondamentale à préserver ce sentiment?

• « Ce qu’il y avait de plus important dans les services quotidiens, c’étaient les sacrifices individuels. Le pécheur repentant amenait son offrande à la porte du tabernacle et, plaçant sa main sur la tête de la victime, il lui transmettait symboliquement ses péchés, qu’il confessait. Puis, de sa propre main, il égorgeait l’animai, dont le sang était porte par le prêtre dans le lien saint et aspergé devant le voile derrière lequel se trouvait la loi violée par le pécheur. Par cette cérémonie, le péché était, par l’intermédiaire du sang, transféré an sanctuaire. » — Ellen G. White, Patriarches et prophètes, chap. 30, p. 327. Expliquez en quoi cette citation nous aide à mieux comprendre comment le service du sanctuaire révélait le « salut par la foi ».

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook