Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 03 : Les sacrifices
12 - 18 Oct 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Pour aller plus loin Vendredi 18 Oct.

" Les anges eux-mêmes avaient difficilement compris le mystère de la rédemption et la nécessité de la mort du Fils de Dieu, du Prince du ciel, pour sauver l’homme pécheur. Aussi, lorsqu’Abraham reçut l’ordre d’offrir son fils en sacrifice, tout le ciel fut alerté. Dès ce moment, avec une attention haletante, les anges suivirent instant après instant les faits et gestes du patriarche. Quand Isaac demanda: “Où est l’agneau pour le sacrifice?” et quand Abraham répondit: “Dieu se pourvoira lui-même d’un agneau”; lorsque la main du père fut arrêtée, au moment où il allait frapper Isaac et où le bélier divinement préparé fut offert à sa place, — alors la lumière se fit sur le mystère de la rédemption et, mieux qu’auparavant, les anges comprirent le plan merveilleux conçu par Dieu pour assurer le salut de l’humanité. ", — Ellen G. White, Patriarches et prophètes, chap. 13, p. 134.


À méditer


• « Nos pas fouleront ses chemins, nos lèvres prononceront la vérité et annonceront l’Évangile, nos paroles apporteront la guérison, nos mains relèveront ceux qui sont tombés et effectueront de nombreuses tâches courantes, comme cuisiner et nettoyer, taper un texte sur ordinateur et raccommoder; nos bras étreindront ceux qui se sentent seuls on mal-aimés, nos oreilles écouteront les cris des hommes en détresse et nos yeux se tourneront vers Dieu avec humilité et patience. » —John STOTF, Romans, lnterVarsity, Downers Grove, Ill, 1994, p. 322. En quoi cette citation indique-t-elle ce qu’implique le fait d’être un « sacrifice vivant »? Pourquoi est-ce seulement en mourant à soi-même qu’on parvient à vivre ainsi?

• Comme nous l’avons vu an cours de la leçon de cette semaine, l’un des problèmes majeurs auxquels les Israelites étaient confrontés consistait à considérer le système sacrificiel non comme une fin en soi, mais comme le moyen de parvenir à cette fin: une vie totalement dédiée à Dieu, consécration qui devait s’exprimer par un service plein d’amour envers les autres. Dans quelle mesure les adventistes (qui ont reçu tant de connaissances) risquent-ils particulièrement de suivre la même pente en estimant que les grandes vérités en leur possession sont une fin en soi et non un moyen en vue de la fin?

• Réfléchissez davantage à l’histoire d’Abraham et d’Isaac sur le mont Moriya. Même si ce récit est troublant, on pourrait affirmer qu’il l’est à dessin, que c’est à dessein qu’il est douloureux et générateur d’angoisse. Pourquoi, à votre avis, pourrait-on avancer que c’est à dessein, entre autres choses, qu’il provoque ces émotions chez le lecteur?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook