Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 13 : Le réveil promis : accomplissement de la mission de Dieu
21 - 27 Sept 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
La fin du grand conflit Jeudi 26 Sept.

Le livre de l’Apocalypse tout entier pourrait être résumé en ces quelques mots: Jésus est vainqueur, Satan est vaincu.

Lisez Ap 12.17; 17.13, 14; 19.11-16. Quel est le message central de ces textes?

Quelle bonne nouvelle! Ce même Jésus qui a vaincu Satan sur la croix reviendra; il triomphera des puissances infernales et mettra définitivement fin au mal (Ap 19.19-21; Ez 28.18, 19). Le mal n’aura pas le dernier mot. La pauvreté et la malveillance n’auront pas le dernier mot, ni le mal-être et la souffrance, ni le chaos et le crime, ni la maladie et la mort.

C’est Dieu qui aura le dernier mot.

En attendant, le Père, le Fils et le Saint-Esprit font tout ce qui est en leur pouvoir pour toucher tous les hommes. Le cœur de Dieu souffre devant ce monde perdu. Bientôt, le peuple de Dieu révélera au monde, par son témoignage oral et par ses œuvres, la grâce et la vérité étonnantes de Jésus.

Bien sûr, Satan fera son possible pour s’opposer à ce témoignage. Une dernière crise aura lieu. Jésus répandra son Esprit avec la puissance de la pluie de l’arrière-saison et l’œuvre de Dieu sur terre prendra fin.

« Les serviteurs de Dieu, le visage illuminé et rayonnant d’une sainte consécration, iront de lieu en lieu proclamer le message céleste. Des milliers de voix donneront cet avertissement dans le monde entier. Des miracles auront lieu, des malades seront guéris, et des signes et des prodiges accompagneront les croyants. »— Ellen WHITE, Le grand espoir, « L’avertissement final » p. 449.

L’œuvre de Dieu sur la terre s’achèvera. Jésus reviendra. Le ciel et la terre tout entiers se réjouiront. Il n’existe pas de priorité plus grande dans la vie que celui de vivre un réveil de la grâce divine chaque jour et d’inviter le Saint-Esprit à nous rendre semblables à Jésus (1 Jn 3.1-3).

Notre monde s’effondre. Qui ne peut le constater ? Existe-t-il quelque chose de plus fondamental que d’ouvrir son cœur à Jésus et plaider pour la réalisation du réveil et de la réforme si indispensables, non seulement pour chacun de nous, mais aussi pour l’Église tout entière? Que se passerait-il si nous lui soumettions complètement notre cœur et si nous nous consacrions totalement à proclamer son message dans le monde?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook