Leçon 13 : Une Eglise qui reste fidèle
22 - 28 Sept 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Fidèles, car choisis par Dieu (2Th 2.13-17) Dimanche 23 Sept.

Le langage de ce passage évoque la prière au début de 1 Th. On a l’impression que Paul en revenait là où il avait commencé, terminant ainsi ses deux lettres par une conclusion évidente. Paul exprimait ici son souci de ne pas voir les croyants de Thessalonique dévier du chemin sur lequel ii les avait conduits.

Lisez 2 Th 2.13-17. Pourquoi Paul rendait-il grâce à Dieu concernant les Thessaloniciens? Que leur demandait-il de faire? Ces paroles ne sont-elles pas particulièrement pertinentes aujourd’hui, alors que nous sommes si proches de la fin?

Les Thessaloniciens, par leur vie, démontraient à Paul qu’ils avaient été choisis « comme prémices pour le salut ». Il est ajouté, dans certaines versions, « dès le commencement » (Segond révisée à la Colombe). Si le salut est un don, le croyant en fait l’expérience lorsqu’il est sanctifié par l’Esprit et qu’il croit en la vérité. La vie du croyant est plus qu’une expérience subjective; elle est fermement enracinée dans la vérité.

C’est pourquoi Paul désirait tant que les Thessaloniciens s’accrochent aux doctrines qui leur avaient été enseignées, à la fois par lettre et par voix orale. Avec le temps, on ne s’attache plus aussi fermement à la vérité, c’est pourquoi nos prédicateurs et enseignants doivent constamment nous encourager.

Les premiers temps, il y avait même, dans l’Eglise, une préférence pour la tradition orale plutôt qu’écrite. La tradition orale se prête moins à être involontairement tordue. Le ton de la voix et les gestes confirment le sens avec davantage de précision que des mots sur une page. C’est pourquoi la prédication, comme mode de communication, reste tout à fait d’actualité.

Mais la tradition écrite, comme les lettres de Paul, est moins sujette aux distorsions délibérées de la part de ceux qui veulent changer l’Evangile pour servir leurs propres objectifs. La parole écrite offre en toute sécurité une norme qui ne peut être changée et avec laquelle il est possible de tester les messages oraux communiqués à travers la prédication. Dans le livre des Actes, on a fait l’éloge des Béréens parce qu’ils associaient à l’écoute attentive des messages oraux l’étude approfondie des Ecritures (Ac 17.11).

Relisez les textes d’aujourd’hui. Tant de forces sont constamment à l’œuvre, cherchant à nous éloigner de la vérité! Voyez comme vous avez changé avec le temps. Ces changements révèlent-ils un lent et régulier affermissement dans la vérité ou un éloignement lent et progressif de cette dernière? En d’autres termes, dans quelle direction votre vie se trouve-t-elle engagée?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat