Leçon 12 : L'antichrist
15 - 21 Sept 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Le problème soulevé (2 Th 2.1-3) Dimanche 16 Sept.

Quel est le sujet abordé par Paul dans le deuxième chapitre de 2 Th? En quoi ces mots ont-ils de l’importance pour nous aujourd’hui? Affrontons-nous des défis similaires au sein de notre Eglise concernant les événements de la fin (fixation de dates, théories du complot, etc.), aussi différent que soit notre contexte? Quel défi similaire trouvons-nous ici, défi auquel nous sommes constamment confrontés? 2 Th 2.1-3.

Il n’existe rien d’évident, dans ce passage, prouvant que l’Eglise se posait des questions sur le retour de Jésus. Paul a décelé un problème et s’y attaque. L’idée selon laquelle il y aura un « rassemblement » auprès de Jésus rappelle ce qu’il écrivait dans la lettre précédente (1 Th 4.15-17).

Dans ce passage, les paroles de Paul évoquent l’avertissement donné par Jésus lui-même (Mt 24.1-13). Les Thessaloniciens avaient été rapidement déstabilisés par les informations contradictoires reçues durant la courte période suivant la première lettre de Paul.

Paul ne donne pas avec précision la source de leur confusion. Peut-être n’en sait-il rien lui-même? Par « message inspiré » (2 Th 2.2), il fait sans doute allusion à un enseignement prophétique, soit de la part d’un faux prophète, soit en rapport avec une information mal comprise dans sa première lettre. Autre source possible, une parole, un enseignement oral passant d’un membre à l’autre. En mentionnant une lettre « venant prétendument de nous », Paul se réfère soit à une lettre rédigée en son nom, soit à une mauvaise interprétation de l’une de ses lettres.

Même si un pasteur veille avec soin sur son Eglise, les idées fausses peuvent prendre racine de diverses façons. Il est parfois plus facile pour les membres d’accepter une rumeur que de sonder les Ecritures par eux-mêmes. Parfois, les nouvelles idées semblent bibliques sur un point, mais ne sont pas mises en parallèle avec des enseignements bibliques complémentaires.

C’est ce dernier point qui semblait poser problème à Thessalonique. Les Thessaloniciens avaient de nombreuses notions correctes sur le retour de Jésus er les événements qui le précéderaient. Mais ils avaient tendance à insister de façon extrême sur l’un ou l’autre point de cet enseignement sans le remettre en perspective. Ils n’avaient pas pris conscience de l’avertissement de Jésus sur les séductions avant son retour (Mt 24.4-8). Par conséquent, ils se lamentaient, dans 1 Th, sur le retard apparent du retour de Jésus (1 Th 4.13-15,). Dans ce chapitre, ils semblaient avoir conclu qu’ils se trouvaient déjà en pleine époque des événements de la fin.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat