Leçon 09 : Les événements de la fin
25 - 31 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
A l'improviste Lundi 27 Août

Lisez 1 Th 5.1-3;Ac 1.6, 7. Que signifie l’expression « des temps ou [et] les moments » utilisée dans ces textes?

Dans les passages du Nouveau Testament sur le jugement, « le jour du Seigneur » est une expression fréquente. Elle évoque une intervention décisive de Dieu « à la fin des temps », l’accent étant mis sur les conséquences négatives de la désobéissance humaine (Es 13.6-9; Jr 46.10; Ez30.2-12). Dans notre passage d’aujourd’hui, Paul associe ce concept déjà utilisé à l’image du voleur donnée par Jésus (Mt 24.43; Lc 12.39).

L’association de ces trois images le jour du Seigneur, le voleur dans la nuit et les douleurs précédant l’enfantement — illustraient un même point: le retour de Jésus surviendra de façon soudaine, inattendue et, pour les méchants, implacable. C’est maintenant et non pas à la fin des temps que la préparation au retour de Jésus est essentielle.

Le verset 4 montre clairement que Paul ne réprimandait pas les Thessaloniciens. Ceux-ci savaient déjà que le jour du Seigneur viendrait comme un voleur dans la nuit. Ce sont les autres, ceux qui crient: « Paix et sécurité! » qui seront surpris par la destruction à venir.

Dans Ac 1.6, 7, les disciples de Jésus lui demandaient de leur donner des précisions sur la date des derniers événements de l’histoire de la terre. Mais Jésus n’a pas satisfait leur curiosité. Ils n’avaient pas à connaître la date de la fin des temps. On constate que l’expression: « les temps ou les moments » évoquait les tentatives de calculer cette date. De telles tentatives attirent l’attention, mais sont spirituellement contre-productives. Soit elles sont une source de déception quand la date fixée passe, soit elles provoquent un retard à se préparer quand les temps ont été déterminés trop longtemps à l’avance.

Quel parallèle peut-on faire entre Lc 21.34-36 et 1 Th 5.1-11?

D’après Lc 21.34, de nombreuses personnes — en faisant appel à l’alcool et aux loisirs — cherchent à échapper à leurs responsabilités spirituelles. D’autres songent à se préparer spirituellement pour la fin, mais se laissent distraire par les soucis et les inquiétudes de la vie. La soudaineté de la fin, cependant, signifie qu’il n’y aura aucune échappatoire pour les négligents et les propres justes. D’après les versets qui suivent les paroles du Christ dans Lc 21.34-36, il n’y a d’échappatoire que pour ceux qui veillent.

Comment vivre avec un sentiment d’urgence — la conscience de l’imminence du retour du Christ — sans tomber dans le fanatisme on l’extrémisme? Comment trouver l’équilibre? Apportez vos réponses en classe.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat