Leçon 09 : Les événements de la fin
25 - 31 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
"Encouragez-vous mutuellement" (1Tes.5 : 9-11) Jeudi 30 Août

Comme nous l’avons vu, dans 1 Th 5.1-11, Paul fait appel à une série de contrastes pour illustrer les deux aspects du jugement au retour de Jésus. Dans notre passage d’aujourd’hui (1 Th 5.9-11), Paul souligne le contraste entre la colère et le salut. Les croyants doivent garder confiance pour les derniers jours, car en Christ, ils ont l’assurance d’être enfants de la lumière.

Lisez 1 Th 5.8-11. Ici, quel est le message essentiel? De quelle espérance parle-t-il et pourquoi est-il possible de s’en réclamer? Comment l’Evangile est-il révélé dans ces textes?

La plupart des gens aujourd’hui estiment que le concept biblique de colère divine reflète davantage la culture de l’époque qu’une vérité sur Dieu. Mais c’est une erreur. Il est vrai que, dans la Bible, Dieu a tenu compte, dans l’expression de sa vérité, des limites du langage humain. Mais la notion de colère divine n’est pas liée uniquement aux aspects les plus anciens de la Bible; elle est également très présente dans le Nouveau Testament, y compris dans les paroles de Jésus (Lc 21.23; voir aussi Jn 3. 36), sous la plume de Paul (Rm 1.18; 1 Th 1.10) et dans les visions de l’Apocalypse (Ap 6.16, 17; 15.1). C’est pourquoi on ne peut sans se tromper ignorer ce concept qui, d’une manière certaine, exprime quelque chose de très important sur Dieu et le plan du salut.

Si nous ne pouvons pas approfondir ici cette question, disons-le clairement, la colère de Dieu n’est pas un sentiment de rage irrationnel et impulsif. Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres. Voir Es 55.8, 9. Le concept biblique de colère divine ressemble davantage au besoin de justice d’une nation en relation avec ceux qui violent la loi en maltraitant et oppressant autrui. Ceux qui persistent dans leur méchanceté seront punis et détruits. Parce que nous avons tous transgressé la loi de Dieu, nous serions tous exécutés par sa justice s’il n’y avait eu la vie, la mort et la résurrection du Christ.

Telle est la bonne nouvelle concernant la colère de Dieu, bonne nouvelle qui transparait avec éclat dans 1 Th 5.8-11. Le dessein de Dieu à notre égard n’est pas sa « colère » ou une justice punitive, mais la grâce et le salut. En Christ, il nous donne la protection dont nous avons besoin pour éviter d’être détruits lors du jugement. Aussi, Paul estime que la colère de Dieu, correctement comprise, est source d’encouragement plutôt que de peur (1 Th 5.11). En Christ, nous n’aurons jamais à nous exposer à la colère de Dieu parce que, sur la croix, Jésus l’a affrontée à notre place.

Parlez de cette bonne nouvelle!

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat