Leçon 09 : Les événements de la fin
25 - 31 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Les deux aspects du jugement Dimanche 26 Août

Lisez Gn 3.15-24. Comment Dieu a-t-il jugé Adam et Eve, à la fois de manière positive et négative?

Même si le terme spécifique de jugement n’apparait pas dans 1 Th 5.1-11, Paul est très concerné par ce thème dans ce passage. Il souhaite faire comprendre aux croyants de Thessalonique que le jugement divin n’est pas seulement un événement se produisant au ciel a la fin des temps, mais qu’il a des implications bien réelles dans leur vie quotidienne.

Nombreux sont ceux qui, aujourd’hui, sont embarrassés par le thème du jugement. Ils n’aiment pas l’aspect négatif et menaçant qu’il implique. Mais le concept biblique de jugement n’est pas qu’avertissement, condamnation et exécution. Il existe un aspect positif du jugement. De simples actes quotidiens de miséricorde et de bonté ne manqueront pas d’être remarqués ou récompensés (voir Mt 10.42, par exemple). Dieu voit tout, nos actes bons ou mauvais et tout prend sens au sein du grand conflit cosmique.

Les deux aspects du jugement apparaissent clairement dans les premiers récits de la Bible. Dans le jardin d’Eden, Dieu a jugé d’une façon négative le péché d’Adam et Eve. Celui-ci a eu des conséquences sur l’enfantement, la culture du sol et le lieu où Dieu leur a permis de vivre. Mais Dieu a également émis un jugement positif. Il a créé de l’hostilité entre eux et Satan, et il les a miséricordieusement revêtus de peaux d’animaux pour les protéger des changements de leur environnement. Plus important encore, ces peaux symbolisaient la justice du Christ qui couvrirait leur péché.

Dans Genèse 4, Dieu a émis un jugement négatif l’encontre de Caïn en l’envoyant en exil. Mais Caïn a également reçu un jugement positif. Dieu a mis « un signe sur Caïn » (Gn 4.15) pour empêcher qu’il soit tué. À l’époque du déluge, le jugement de Dieu a revêtu deux aspects: l’un négatif, en détruisant la race humaine et l’autre positif, en faisant construire l’arche pour la sauver (Gn 6 à 9.17).

Dans Gn 11, Dieu a « brouillé » les langues des hommes et disperse la race humaine sur toute la terre (jugement négatif). Quel est l’aspect positif de ce jugement? L’appel fait à Abraham pour devenir une bénédiction pour « tous les clans de la terre » (Gn 12.3), c’est-à-dire pour ces mêmes personnes dispersées à Babel des années auparavant (Gn 11.9).

En quoi la vérité sur le Christ en tant que substitut lors du jugement rend-il celui-ci positif pour nous? Pourquoi est-il essentiel de toujours garder cette vérité à l’esprit par rapport au jugement?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat