Leçon 07 : Vivre une vie sainte
11 - 17 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Selon les plans divins Mercredi 15 Août

Lisez 1 Th 4.6-8. Que pensait Paul de l’immoralité sexuelle?

Un homme qui avait entretenu des relations sexuelles avant le mariage confia à un pasteur: « Quand j’étais jeune, on m’avait appris à considérer le sexe et l’amour comme une seule et même chose. Pourtant une fois marié, j’ai découvert que mes relations sexuelles préconjugales détruisaient non seulement mon corps (j’avais attrapé une maladie sexuellement transmissible), mais aussi mon esprit. Bien que nous soyons maintenant chrétiens, ma femme et moi, nous avons dû lutter contre les comportements psychologiques et émotionnels de mon passé que j’avais introduits dans notre couple. »

Les restrictions bibliques n’existent pas parce que Dieu désire nous empêcher de jouir de la vie. Elles sont là comme des garde-fous pour nous éviter de connaitre et de susciter des préjudices physiques et émotionnels. Nous contrôlons notre sexualité pour éviter un quelconque impact négatif sur la vie d’autrui. Chaque être humain est une âme pour laquelle le Christ a donné sa vie, il ne peut donc en aucun cas être exploité sexuellement.

Transgresser ce principe revient non seulement à pécher contre cette personne, mais aussi contre Dieu. Voir Gn 39.9. Le sexe a non seulement une incidence sur la façon dont nous traitons autrui, mais aussi sur la façon dont nous traitons le Christ présent dans le cœur de chaque être humain. Voir aussi Mt 25.34-46.

Enfin, notre relation vis-à-vis du sexe influence notre relation avec Dieu. Parce qu’ils ne connaissent pas Dieu, les païens se laissent dominer « par des passions déréglées » (1 Th 4.5, La Bible du Semeur). Le fait de ne pas connaître Dieu engendre un comportement immoral. Ceux qui ignorent les enseignements bibliques à cet égard rejettent non seulement ces derniers, mais aussi l’appel de Dieu et même Dieu lui-même (1 Th 4.8).

En revanche, quand on suit les plans divins, la sexualité devient une magnifique illustration de l’amour de Dieu à travers le sacrifice de son Fils. Voir aussi Jn 13.34, 35. C’est un don de Dieu et si on en use selon sa volonté pour nous, il révélera avec puissance l’amour de Dieu pour l’humanité et l’intimité qu’il désire partager avec son peuple.

Paul nous recommande, dans 1 Th 4.7, de vivre « dans la sainteté » (BFG). Comment comprenez-vous cela? S’agit-il d’autres aspects qu’uniquement celui du comportement sexuel ? Dans l’affirmative, qu’est-ce que cela pourrait impliquer d’autre?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat