Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 06 : Confession et repentance, conditions du réveil
03 - 09 Août 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Repentance et confession authentiques Mardi 06 Août

Quels principes spirituels puiser dans les textes de Lv 5.5; 1 Jn 1.9; Es 1.16-18; Ac 26.19, 20 sur les caractéristiques d’une repentance et d’une confession authentiques?

Une repentance authentique s’accompagne toujours de la confession de péchés bien précis. Le Saint-Esprit ne se contente pas de provoquer un vague sentiment de culpabilité. Il nous convainc de nos lacunes avec précision.

« Une confession véritable est toujours précise et avoue des péchés déterminés. Certains péchés sont d'une nature délicate et ne peuvent être confessés qu’à Dieu seul; d’autres doivent être confessés à ceux qui en ont été les victimes ; d’autres enfin sont des fautes publiques et exigent une confession publique. Mais toute confession doit être explicite, directe, et nommer les péchés mêmes dont on s'est rendu coupable. » — Ellen WHITE, Le meilleur chemin, « La confession », p. 34.

La puissance de conviction du Saint-Esprit a pour objectif de nous révéler combien nous avons besoin de la grâce salvatrice du Christ. La repentance n’incite pas Dieu à nous aimer davantage, elle nous aide plutôt à apprécier encore plus son amour. La confession ne nous gagne pas le pardon de Dieu, au contraire, elle nous permet de le recevoir. Dieu ne nous manifeste pas plus d’amour lorsque nous nous repentons ; il nous aime pas moins si nous ne parvenons pas à le faire. La seule variable est notre réaction à l’action du Saint-Esprit dans notre vie.

La vérité, c’est que notre cœur n’arrive pas à recevoir les bénédictions abondantes que Dieu tient en réserve pour nous si nos artères spirituelles sont bouchées par la boue du péché. Le péché nous rend insensibles aux incitations de l’Esprit et nous avons du mal à lui répondre. La repentance et la confession nettoient les artères de notre cœur spirituel, pour que l’Esprit circule en nous avec puissance.

Nous qui aspirons au pardon lorsque nous nous confessons et nous repentons, essayons de nous rappeler qu’il s’agit d’une voie à double sens. En effet, comment réagissons-nous envers ceux qui nous ont maltraités et qui nous demandent de leur pardonner ? À quelles personnes, même si elles ne semblent absolument pas mériter notre pardon, avons-nous besoin d’offrir notre pardon et pourquoi est-il si primordial de le faire?


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook