Leçon 06 : Amis pour toujours
04 - 10 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Des prières renouvelées Jeudi 09 Août

La perspective du retour de Jésus nous incite fortement à la croissance spirituelle. Tout acte de maltraitance ou d’oppression sera jugé avec justice. Tout acte d’amour ou de bonté sera reconnu et récompensé. Voir, par exemple, Mt 10.42. Cela signifie que toute action, aussi insignifiante soit-elle, sera considérée comme importante à la fin de toutes choses.

Mais tout aussi important pour Paul, comme pour l’accent sur lequel porte la leçon de cette semaine: le retour de Jésus sera une glorieuse réunion de famille et d’amis avec lesquels les relations dureront toujours grâce a l’œuvre de Jésus. Les relations chrétiennes n’ont pas de « date de péremption », elles sont destinées à durer éternellement.

Lisez 1 Th 3.11-13. Après le retour de Timothée, qu’a inclus Paul dans ses prières pour les Thessaloniciens?

1 Th 3.11-13 ressemble à une bénédiction prononcée à la fin d’un service de culte. Assurément, Paul, souhaitait retourner à Thessalonique et travailler à renforcer leur foi naissante. (1 Th 3.10,). Mais même s’il lui était impossible de retourner là-bas, il pouvait supplier Dieu de motiver les Thessaloniciens et de les faire grandir afin qu’ils soient remplis d’amour, non seulement les uns pour les autres, mais également pour leurs voisins et tous ceux qu’ils rencontraient. Ce trait de caractère sera important au retour de Jésus.
Au verset 13, Paul déclare que Jésus reviendra « avec tous ses saints », ce qui peut nous rendre perplexes. Le mot saint s’applique normalement à des êtres humains dans le Nouveau Testament. Mais d’autre part, les textes sur le retour de Jésus dans le Nouveau Testament décrivent généralement Jésus accompagné d’anges plutôt que d’êtres humains (Mt 24. 30,31; Mc 8.38; 13.27). Alors qui sont les « saints » de ce verset?

La solution à ce problème est de reconnaître qu’au verset 13, Paul a adopté le langage de Zacharie 14.5 en l’appliquant au retour de Jésus. Dans l’Ancien Testament, les « saints » sont considérés comme étant des anges. Voir aussi Dt 33.2; Dn 7.10. Le Nouveau Testament, par ailleurs, donne à ce terme un autre sens: ce sont les êtres humains qui ont revêtu la justice de Jésus. Dans 1 Th 3.13, cependant, Paul reprenait la définition du mot saint propre à l’Ancien Testament — c’est-à-dire des êtres angéliques qui se tiennent en présence de Dieu. Ils accompagneront « l’homme-Dieu Jésus » lorsqu’il reviendra sur terre.


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat