Leçon 06 : Amis pour toujours
04 - 10 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
L'exemple des Judéens Dimanche 05 Août

1 Th 2.13-16 semble être une digression par rapport aux thèmes précédents où il était question de plaire à Dieu et de la sollicitude envers les nouveaux croyants (1 Th 2. 1—12). Au verset 13, cependant, Paul reparlait de la façon dont les Thessaloniciens avaient réagi vis-à-vis des apôtres et de l’Evangile.

Au verset 14, Paul reprenait le thème du modèle. Les persécutions à Thessalonique faisaient écho aux persécutions précédentes des chrétiens de Judée. Des Juifs persécutaient les chrétiens juifs de Judée, tandis que les Gentils et leurs voisins juifs persécutaient ensemble les chrétiens d’origine païenne de Thessalonique. Paul montrait ici que la persécution des chrétiens était liée à quelque chose de plus vaste. Ceux qui suivent Jésus doivent s’attendre à de l’opposition, voire des persécutions.

Lisez 1 Th 2.14-16. Quel message ce passage devrait-il nous communiquer aujourd’hui? Que n’enseigne-t-il absolument pas?

Paul révélait ici ses sentiments concernant un groupe de Juifs particulier qui suivait à la trace sa piste missionnaire de lieu en lieu, témoignant son désaccord et son opposition aux apôtres. Des passages bibliques tels que celui-là (voir aussi Mt 23.29-38) ont été complètement déformés pour « justifier » la persécution des Juifs. Mais une application aussi universelle était très loin des intentions de Paul ici. Il parlait plus spécifiquement des autorités judéennes (le mot traduit par « Juifs » dans 1 Th 2. 14 peut aussi être traduit par « Judéens ») qui avaient collaboré avec les Romains pour faire mourir Jésus et qui s’évertuaient à empêcher la prédication de l’Évangile dès que c’était possible. En fait, Paul semblait faire écho aux paroles adressées par Jésus à ceux qui cherchaient à le tuer (Mt 23.29-36).

N’oublions pas que Paul lui-même était juif. Il ne vilipendait pas une classe entière de gens. Jésus était juif. Les premiers disciples l’étaient aussi. Seuls des Juifs avaient constitué le premier noyau de l’Église. Pour Paul, tous les Juifs qu’il rencontrait, comme Silas, Barnabas et Timothée, étaient potentiellement des amis pour l’éternité. Voir Rm 9.1-5; 11.1-12,24-32.

Toute personne sur terre est une âme « pour qui le Christ est mort » (Rm 14.15; 1 Co 8.11). Les préjugés à l’encontre de classes entières de gens n’ont pas de raison d’être chez ceux qui vivent au pied de la croix.

Il est facile de reprocher à l’Église la façon dont elle a traité des groupes entiers de personnes. Et nous, combien de préjugés ethniques abritons-nous dans notre cœur?


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat