Leçon 05 : L'exemple des apôtres
28 Juil. - 03 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Une tendresse profonde Mercredi 01 Août

Dans 1 Th 2.4, la principale motivation de Paul pour son ministère est de plaire à Dieu. Quel autre but mentionnait-il dans les versets suivants? Voir 1 Th 2.6-8.
 
Dans le monde actuel, l’argent, le sexe et le pouvoir sont souvent considérés comme les principales motivations du comportement humain, du moins concernant ceux qui ne s’intéressent qu’à eux-mêmes. Dans 1 Th 2. 3-6, Paul faisait appel à différents termes pour designer des motivations similaires qu’il avait rejetées dans son ministère. L’avidité, l’immoralité, la tromperie et la flatterie n’ont aucune place dans la vie et le ministère chrétien: les apôtres étaient avant tout inspirés par le désir de plaire à Dieu en toutes choses.
 
Au verset 6, Paul notait que les apôtres auraient pu être un fardeau pour les Thessaloniciens ou, littéralement, auraient pu « rejeter leurs fardeaux sur leur entourage ». En tant qu’apôtres et enseignants, ils auraient pu exiger la reconnaissance de leur statut. Ils auraient pu s’attendre à des faveurs financières et à être traités avec les honneurs dus à leur fonction. Mais à Thessalonique, Paul avait rejeté tout ce qui pouvait entacher ses motivations ou ce qui aurait pu constituer une pierre d’achoppement pour les nouveaux convertis.
 
Si le principal désir de Paul était de plaire à Dieu, aux versets 7 et 8, il exprime un mobile supplémentaire: sa grande affection pour les Thessaloniciens eux-mêmes. Au verset 8, il utilise un langage rempli d’émotion chaleureuse. Pour Paul, prêcher l’Évangile était bien plus qu’une tâche à accomplir: c’était le don de son cœur aux êtres humains, voire de son être tout entier.
 
Comment les Eglises de Macédoine, dont Thessalonique faisait partie, ont-elles répondu à la tendresse exprimée par Paul? Voir 2 Co 8.1-5. Qu’apprenons-nous sur l’importance du caractère de témoins?
 
Dans la leçon de lundi, nous avons mentionné ce que l’Antiquité considérait comme les trois clefs de la persuasion: le caractère de l’orateur (ethos), la logique de l’argumentation (logos) et l’appel aux émotions ou au désintéressement (pathos). Aux versets 4-6, Paul soulignait que le caractère des apôtres était une raison de tenir compte de ces clés. Aux versets 7 et 8, Paul en appelle au pathos, le lien émotionnel qui s’était développé entre les apôtres et les Thessaloniciens. C’est quand il touche le cœur que l’Évangile a l’impact le plus puissant.
 
Pensez au caractère d’une personne qui a eu sur vous une influence spirituelle positive. Qu’est-ce qui vous a particulièrement touché? Comment allez-vous apprendre à posséder ces mêmes traits de caractère?


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat