Leçon 05 : L'exemple des apôtres
28 Juil. - 03 Août 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Le caractère des apôtres Lundi 30 Juil.

Lisez 1 Th 2.3. Quel point clef concernant leurs motivations Paul souligne-t-il ici?
 
Dans l’Antiquité, on connaissait bien l’existence de trois clefs permettant de persuader les personnes de changer d’idées et de pratiques. On jugeait de la puissance d’un argument en relation avec le caractère de l’orateur (en grec: ethos), la qualité ou la logique de l’argument lui-même (logos) et la puissance avec laquelle l’orateur faisait appel aux émotions désintéressement de ceux qui l’écoutaient (pathos). Dans 1 Th 2.3-6, Paul attirait l’attention sur le caractère des apôtres, élément clef à l’ origine des prédications qui avaient transformé les Thessaloniciens.
 
Dans ces versets, Paul faisait une comparaison entre lui-même et les philosophes en vogue, dont les prédications étaient souvent motivées par le profit (Voir la leçon 3). Paul utilisait trois termes, au verset 3, pour décrire trois mauvaises motivations éventuelles pour la prédication ou le ministère.
 
Le premier est « l’erreur », une faute intellectuelle. Ii arrive qu’un prédicateur s’enthousiasme pour une idée tout simplement fausse. II est vraisemblablement sincère mais il s’illusionne lui-même. Il pense bien agir envers autrui, mais ii est motivé par des idées erronées.
 
Le deuxième terme est « l’impureté ». Les gens sont attirés par des personnalités célèbres à cause de leur pouvoir, de leurs idées ou de leurs performances. Des personnages publics sont parfois conduits par le sexe, leur notoriété leur en donnant l’occasion.
 
Le troisième terme est le mieux traduit par « ruse » ou « tricherie ». Dans ce cas, l’orateur sait que les idées présentées sont fausses, mais il essaie délibérément de tromper les gens pour son seul profit.
 
Paul et Silas n’avaient aucune de ces motivations. Si cela avait été le cas, leur expérience à Philippes lent aurait probablement fait abandonner la prédication. L’audace dont ils avaient fait preuve à Thessalonique n’a été possible que par la puissance de Dieu à l’œuvre en eux. L’intensité avec laquelle l’Évangile s’était manifesté à Thessalonique (voir 1 Th 1.5) était en partie due au caractère des apôtres, qui rayonnait à travers leurs discours. Arguments logiques et appel aux émotions ne suffisaient pas. Leur caractère était en harmonie avec ce qu’ils proclamaient. Une telle authenticité à un énorme impact dans le monde d’aujourd’hui, tout comme c’était le cas dans l’Antiquité.
 
Quelle est la motivation de toutes vos actions? Dans quelle mesure sont-elles pures, dénuées d’erreur, de supercherie et d’impureté? Sinon, comment parvenir à un changement? Voir aussi Dt. 10.16; Ph 4.13; Ps 51.3-12.


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat