Leçon 04 : Joyeux et reconnaissant
21 - 27 Juil. 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
"Vous nous avez imités" Mercredi 25 Juil.

Lisez 1 Th 1.6, 7. Quel est le message de Paul ici? Comment comprendre ce texte à la lumière de la notion suivante: le Christ doit être notre seul exemple ?

On ne voit pas, dans la plupart des versions de la Bible, qu’au verset 6, Paul continuait la phrase commencée au verset 2 et la prolongeait jusqu’au verset 10. Le principal thème de cette longue phrase est une liste des raisons pour lesquelles Paul adressait des actions de grâce dans ses prières. Les versets 6 et 7 ajoutent deux éléments à cette liste d’actions de grâce, introduits par la conjonction « car » au début du verset 5. Paul remerciait Dieu (verset 2) parce que (verset 5) les Thessaloniciens l’avaient à la fois imité, lui ainsi que ses collègues, et étaient devenus eux-mêmes un modèle à imiter (verset 6,7).

Souvent, nous attirons l’attention sur le danger d’imiter quiconque à part le Christ. C’est la vérité, parce que même le meilleur des hommes parfois nous abandonne. Mais avoir un modèle est d’une importance capitale pour nous. A certains moments de leur vie, les croyants ont besoin les uns des autres pour être guidés, conseillés et aidés lorsqu’ils ont des questions particulières à régler ou traversent des difficultés. Qui n’a pas fait l’expérience des bénédictions reçues à la suite de conseils avisés et d’un bon exemple?

En outre, qu’on le veuille ou non, quand on devient dirigeant d’Eglise, on devient un modèle pour les membres. Il est donc important que ceux qui ont des responsabilités vivent en harmonie avec leur prédication et agissent dans leur vie en accord avec leurs paroles!

Par ailleurs, Paul a placé ici deux garde-fous. Premièrement, on imite (verset 6) quand on a reçu (verset 5). Les Thessaloniciens avaient d’abord reçu la Parole de Dieu: de suite, ils l’ont mise en pratique dans leur vie, grâce à l’aide du Saint-Esprit. La Parole de Dieu est toujours fiable. Deuxièmement, Paul dirigeait leur regard vers le Seigneur comme modèle fondamental (verset 6). Ce que Jésus avait fait, et ferait, est un modèle plus sûr que Paul lui-même. D’ailleurs, Paul ne se faisait aucune illusion sur lui-même ou son caractère (1 Tm 1.15).

Après cette déclaration, Paul approuvait cependant le désir des Thessaloniciens de vouloir l’imiter en tant qu’enseignant et maître bien-aimé, et de souhaiter devenir des modèles dignes d’être imités à leur tour. Dans ce cas particulier, il s’agissait d’imiter la joie dans la souffrance. La souffrance rend amer ou meilleur. En relation avec l’Evangile et la puissance du Saint-Esprit, les Thessaloniciens ont éprouvé une joie surnaturelle au milieu de leurs souffrances, tout comme Paul et Silas auparavant (Ac 16.22-25).

Quelle sorte de modèle êtes-vous dans l’Eglise ? Quels aspect de votre vie sont un exemple pour autrui et d’autres, pas ?


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat