Leçon 04 : Joyeux et reconnaissant
21 - 27 Juil. 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Autres signes de foi Jeudi 26 Juil.

Lisez 1 Th 1.8-10. En quoi ce passage contribue-t-il à témoigner davantage de la foi des Thessaloniciens ?

Paul continuait la phrase commencée au verset 2 en expliquant pourquoi il estimait que les Thessaloniciens étaient devenus des modèles pour les autres croyants de Macédoine (où se trouvait Thessalonique) et d’Achaïe (où se trouvait Corinthe).

Premièrement, ils étaient, dans le domaine de l’évangélisation, un modèle d’effort et de succès.

De chez eux, la Parole de Dieu a retenti dans ces deux provinces et au-delà. Paul considérait également qu’ils avalent une foi modèle grâce à leur ouverture d’esprit envers lui-même et envers l’Evangile. Ils étaient désireux d’apprendre. Ils étaient également prêts à effectuer dans leur vie des changements radicaux, comme de renoncer aux idoles et autres formes populaires de culte.

Les nouvelles se propageaient relativement vite dans la Rome antique grâce aux routes romaines bien faites et à la possibilité de voyager loin. C’est pourquoi la déclaration selon laquelle la foi des Thessaloniciens était connue « en tout lieu » indique sans doute que les gens vivant dans des villes comme Rome er Antioche en avaient déjà fait mention lorsqu’ils communiquaient avec Paul.

Il est également vrai que l’être humain désire répondre aux attentes d’autrui. La louange implique une attente sous-jacente. En faisant des louanges de leur foi de façon aussi impressionnante, Paul encourageait les Thessaloniciens à l’approfondir encore davantage.

Il semble que leur conversion ait eu quelque chose d’unique et de remarquable. Païens, idolâtres, ils avaient surmonté deux obstacles majeurs. Premièrement, ils avalent pris connaissance du « message fou » concernant un homme qui était mort puis revenu à la vie. De plus, ce message fou était d’origine juive. De nombreux Gentils se sont probablement moqués du message chrétien en en prenant connaissance. Pas les Thessaloniciens. Au contraire, ils ont complètement réorganisé leur vie à la lumière de l’Évangile.

« Les chrétiens de Thessalonique étaient de vrais missionnaires. Leurs cœurs brûlaient de zèle pour leur Sauveur, qui les avait délivrés de la crainte de « la colère à venir ». Par la grâce du Christ, une transformation merveilleuse s’était opérée dans leur vie, et la parole du Seigneur qu’ils prêchaient était accompagnée de puissance. Leurs cœurs étaient gagnés à l’Évangile, et de nombreuses âmes s’ajoutaient aux croyants ». – Ellen G. White, Conquérants pacifiques, « Les lettres aux Thessaloniciens », p. 226.

Relisez 1 Th 1.10. De quoi Paul parlait-il ? Quelle était « cette colère à venir » ? Quel rapport vital pour tous ceux qui croient ? Voir 1 Co 15.12-17 ; Jn 11.24, 25 ; Dn 12.2.


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat