Leçon 02 : Des relations préservées
07 - 13 Juil. 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Pour aller plus loin Ven. 13 Juil.

« Si seulement nous nous humilions devant Dieu et faisions preuve de bonté et de courtoisie, d’un cœur tendre et rempli de pitié [c’est nous qui soulignons], il y aurait une centaine de conversion à la vérité la ou il n’y en a qu’une seule actuellement. Tout en nous prétendant convertis, nous emportons partout avec nous un paquet rempli de notre moi trop précieux à nos yeux pour être abandonné. Il nous appartient de déposer cc fardeau aux pieds du Christ et de prendre en échange son caractère et de limiter. Le Sauveur attend de nous cette décision » — Ellen G. White, Testimonies for the Church, vol. 9, p. 189, 190.

« Pendant son ministère, Jésus avait constamment rappelé aux disciples le fait qu’ils devaient être un avec lui dans la tache qui consistait a arracher le monde a l’esclavage du péché [] Dans toute son activité, il les formait en vue d’un travail individuel qui devait s’étendre a mesure que leur nombre augmenterait, pour atteindre enfin les régions les plus reculées de la terre—Ellen G. White, Conquérants pacifiques, La mission des Douze », p. 30.

À méditer

• Discutez de vos réponses à la dernière question de lundi. Comment éviter de faire les mêmes erreurs ? Ou bien, dans certains cas, les commettons-nous encore ?

• Dans Testimonies for the Church, vol. 9, p. 189 (voir ci-dessus), Ellen White considère le « moi » comme un obstacle à la fois à une évangélisation plus puissante et à davantage de conversion parmi les êtres perdus. De quelles façons le « moi » se manifeste-t-il dans notre vie ? Comment apprendre à mourir au « moi » ? Quelle est l’unique façon d’y parvenir réellement ?

• Le grand mandat évangélique (Mt 28.19, 20) a pour principal objectif de « faire des disciples ». Faites part de votre propre expérience, soit pour devenir disciple, soit pour faire des disciples. Dans quelle mesure votre Église se consacre-t-elle à cette mission ? Comment peut-elle davantage y parvenir ?

• Comment expliquer à quelqu’un la « folie » de la croix ? À votre avis, pour quelles raisons Paul a-t-il utilise cette terminologie ? Quelle indication nous est donnée sur notre compréhension limitée de la réalité quand a la plus importante de toutes les vérités, considérée comme une folie par de nombreuses personnes ?

Résumé : En simplement trois semaines, Paul avait noué de profondes relations avec les nouveaux croyants de Thessalonique. Dans l’impossibilité de les revoir, il a tout d’abord envoyé Timothée. Sous l’inspiration du Saint-Esprit, il a également ouvert son cœur dans deux lettres. Une évangélisation riche de sens ne se contente pas de faire accepter les croyances chrétiennes. C’est la vie tout entière — physique, intellectuelle et émotionnelle — qui se trouve impliquée dans la foi chrétienne.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat