Leçon 02 : Des relations préservées
07 - 13 Juil. 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Intermède à Athènes Mardi 10 Juil.

D’après Ac 17.14-16, Silas à Timothée sont restés à Bérée tandis que Paul était escorté jusqu’à Athènes. Paul a donné des instructions à son escorte afin que Silas et Timothée le rejoignent à Athènes, mais il n’est nulle part fait mention que ceux-ci l’aient fait. D’autre part, dans 1 Th 3. 1,2, nous apprenons que Paul a renvoyé Timothée à Thessalonique. C’est pourquoi Timothée, du moins, semble l’avoir rejoint à Athènes pendant une courte période.
 
Quand il s’est adressé aux Juifs dans Ac 17.2, 3, Paul a commencé par le thème du Messie dans l’Ancien Testament. Mais lorsqu’il s’est adressé aux philosophes païens d’Athènes (Ac 17.16-34), Quel sujet a-t-il abordé en premier lieu ? Que nous enseignent ces différentes approches?
 
Paul ne s’est pas concentré d’entrer dans Athènes, de se rendre sur l’Aréopage (comme également sous le nom de Colline de Mars) et d’y engager une discussion avec les philosophes. Il a passé du temps à parcourir la ville et à faire ses propres observations. Il a également échangé avec les juifs d’Athènes et des Grecs à synagogue. Outre le fait qu’il a évangélisé en ce lieu à sa façon habituelle (voir Ac 17.2, 3), Il s’est certainement renseigné sur la culture dominante de la vile. La première étape de tout effort missionnaire consiste à écouter et à s’informer sur la foi et la vision du monde des personnes à atteindre.
 
Paul a aussi passé du temps sur la place du marché d’Athènes (qui se trouvait plus bas avec la vue de l’Aréopage, ou Collines de Mars), discourant avec quiconque souhaitait lui parler. Il a fini par éveiller la curiosité de philosophes épicuriens et stoïciens, qui l’ont invite à venir leur parler sur le lieu traditionnellement consacré à de tels débats.
 
Paul a commencé son discours devant les intellectuels d’Athènes par des observations sur leur ville et leur religion. Puis, il a abordé la théologie avec le thème de la création qui intéressait les philosophes et que Paul aimait également. Contrairement à son approche dans la synagogue, il n’a pas étayé ses arguments à l’aide des Ecritures, mais à l’aide d’écrits avec lesquels ils étaient familiers (dans Ac 17.27.28, Paul évoquait ou citait des auteurs grecs). Mais lorsqu’il a abordé un domaine dépassant les limites de leur confort intellectuel, les philosophes semblent avoir abruptement mis fin à la discussion. Quelques personnes, cependant, ont continue à parler avec Paul et sont devenues croyantes.
 
Comprenons-nous les opinions profanes et les croyances religieuses de notre entourage ? Pourquoi est-il important d’avoir au moins quelques notions à ce sujet pour être en mesure de témoigner

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat