Leçon 01 : L'Evangile arrive à Thessalonique
30 Juin - 06 Juil. 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Pour aller plus loin Ven 06 Juil.

« Depuis l’époque de Paul jusqu’à nos jours, Dieu a appelé, par son Saint-Esprit, à la fois les Juifs et les païens. "Car devant Dieu, Il n’y a point d’acception de personne" [Rm 2.11, Segond révisée à la Colombe], déclare Paul. L’apôtre se considérait lui-même comme débiteur des grecs et des barbares ainsi que des Juifs, mais il ne perdait jamais de vue les privilèges que ceux-ci possédaient par rapport aux autres. Il écrit à leur sujet: “... et tout d’abord en ce que les oracles de Dieu leur ont été confiés.” [Rm 3.2, Segond révisée à la Colombe] "L’Evangile, dit-il encore, est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du juif premièrement, puis du Grec" [Rm 1.16]. » - Ellen G. White, Conquérants pacifiques, Le salut pour les juifs p. 337.
 
Quand Il s’adressait aux Thessaloniciens, Paul recourait aux prophéties de l’Ancien Testament annonçant le Messie [...] Par le témoignage inspiré de Moise et des prophètes, l’apôtre prouvait péremptoirement que Jésus de Nazareth s’identifiait avec le Messie, et montrait que depuis Adam, c’était la voix du Christ qui se faisait entendre par celle des patriarches et des prophètes. » - Idem, p. 197, 198. (Voir la série très cornplète des textes tirés de l’Ancien Testament, p. 198 à 202.)
 
Lors de la proclamation finale de l’Évangile, une œuvre spéciale devra être accomplie pour les catégories de personnes négligées jusque-là. Dieu attend de ses messagers qu’ils portent un intérêt particulier au peuple juif dispersé dans le monde entier [. . .] Lorsqu’ils discerneront le Christ de la dispensation évangélique à travers les pages de l’Ancien Testament, lorsqu’ils comprendront combien clairement le Nouveau Testament explique l’Ancien, alors ils se réveilleront de leur assoupissement, et reconnaîtront le Christ comme Sauveur du monde. Idem, p. 338.

À méditer
 
• 1.Paul abordait les Juifs de son époque en s’appuyant sur les prophéties messianiques de l’Ancien Testament. Dans quelle mesure une telle démarche est-elle utile aujourd’hui avec les Juifs, surtout le Juifs sécularisés qui ne connaissent sans doute pas les prophéties de l’Ancien Testament ? Quelles autres approches pourrait-on envisager avec les Juifs sécularisés, comme avec tout autre groupe de personnes non encore touchées par l’Evangile ?
• Comment utiliser les prophéties bibliques pour établir des liens plus efficaces avec vos amis et voisins ? Comment aborder ceux qui ne croient pas en l’autorité de la Bible ? Par exemple, le chapitre 2 de Daniel ne serait-il pas utile, dans le cadre d’un contact avec un non croyant, pour l’amener à considérer la Bible comme la Parole de Dieu ?
 
Résumé: Un certain nombre de points importants ont été traités au cours de cette semaine d’introduction. Ce que nous devrions en retirer, plus que toute autre chose, c’est combien la Parole de Dieu est essentielle pour notre vie, notre mission et notre témoignage. Il est nécessaire d’être fermement enracinés pour nous-mêmes, mais également pour témoigner le plus efficacement possible
 
Quels éléments du monde, si nous n’y prêtons pas attention, risquent de nous éloigner du Seigneur ? Pourquoi est-il alors essentiel de garder constamment la croix et sa signification comme priorités de nos pensées, notamment lorsque l’attirance du monde sur nous semble particulièrement forte ?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat