Leçon 01 : L'Evangile arrive à Thessalonique
30 Juin - 06 Juil. 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
La souffrance avant la gloire Mer 04 Juil.

Jésus, comme Paul, étudiait l’Ancien Testament, concluant que le Messie « devait [. . .] souffrir de la sorte pour entrer dans sa gloire » (Lc 24.26). Le verbe « devait », dans Lc 24.26, traduit le même terme que dans Ac 17.3, où Paul disait que le Messie « devait souffrir ». Pour Jésus et Paul, la priorité de la souffrance précédant la gloire apparaissait dans les prophéties longtemps avant que cela n’arrive. La question soulevée est donc celle-ci: sur quels textes de l’Ancien Testament s’appuyaient-ils pour parvenir à cette conclusion?
 
Ils ont sans doute remarqué que les personnages les plus importants de l’Ancien Testament avaient dû traverser une longue période de souffrance avant d’entrer dans une période glorieuse de leur vie. Joseph passa environ treize ans de sa vie en prison avant d’être élevé à la fonction de premier ministre d’Égypte. Moïse vécut quarante ans de sa vie à poursuivre des moutons dans le désert avant de devenir le puissant leader de l’exode. Durant de nombreuses années de sa vie, David fut un fugitif, même parfois à l’étranger, avant de devenir roi. Daniel fut prisonnier de guerre et fut même condamné à mort avant de devenir premier ministre de Babylone. Dans le récit de ces serviteurs de l’Ancien Testament, on retrouve des signes annonciateurs du Messie, qui, lui aussi, souffrirait et serait humilié avant de pouvoir exercer pleinement sa fonction royale.
 
Le summum de cette conviction telle que la présente l’Ancien Testament se trouve dans Es 53, le texte le plus cité dans le Nouveau Testament. Le serviteur souffrant d’Esaïe était un homme de douleur méprisé et rejeté (Es 53.2-4). Comme l’agneau du sanctuaire, il a été immolé a cause de nos péchés (Er 53.5-7) selon la volonté du Seigneur (Es 53.8-10). Mais après avoir subi tant de peines (Es 53.11, BFC), il « apportera la justice à la multitude » (Es 53.11) et recevra un puissant héritage (Ac 53.12).
 
Pour les auteurs du Nouveau Testament, Es 53 était la clef permettant de comprendre le rôle du Messie. Paul a certainement prêché sur ce texte à Thessalonique. D’après Es 53, le Messie n’aurait rien de royal ni de puissant lors de sa première apparition. En fait, il serait rejeté par la plupart de ses contemporains. Mais ce rejet serait le prélude au glorieux Messie des attentes juives. Avec cela l’esprit, Paul était capable de montrer que le Jésus dont il avait fait la connaissance était en réalité le Messie annoncé dans l’Ancien Testament.
 
Lisez Es 53 dans un esprit de prière en prenant bien conscience du sujet abordé dans ce texte ; le Seigneur, notre Créateur, a traversé des épreuves pour que vous puissiez, personnellement, obtenir la vie éternelle. A la lumière de cette vérité extraordinaire nous révélant le caractère de Dieu, expliquez pourquoi le Christ doit avoir la première place dans notre vie.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat