Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 13 : De peur d'oublier (Malachie)
22 - 28 Juin 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Un livre d'évocation Mercredi 26 Juin

Dans Ml 3.13-18, le peuple se plaignait de ce que le Seigneur ne se souciait pas des péchés de la nation. Ceux qui pratiquaient le mal et l'injustice semblaient passer inaperçus. C'est pourquoi beaucoup se demandaient pourquoi ils devaient servir le Seigneur et demeurer intègres puisque le mal semblait rester impuni.

Lisez Ml 3.14, 15. Pourquoi cette plainte est-elle aisément compréhensible ?

Comment le Seigneur a-t-il répondu? (MI 3.16-18)

Dans ce monde où règne tant d'injustice, on peut se demander si justice sera jamais faite. Cependant, le message donné ici c'est que Dieu a connaissance de tout cela et récompensera ceux qui lui sont fidèles.

Ce n'est qu'ici dans les Écritures que l'on trouve l'expression: « livre d'évocation ». Que révèlent les passages suivants sur les registres divins où sont inscrits les noms et les actes des êtres humains? Ex 32.32; Ps 139.16; Es 4.3; 65.6 ; Ap 20.11-15.

En réalité, le Seigneur connaît toutes choses. Il sait qui lui appartient (2 Tm 2.19). La seule chose que nous, pécheurs, puissions faire, consiste à nous réclamer de sa justice, de ses promesses de pardon et de puissance, puis - en nous appuyant sur les mérites du Christ - de mourir à nous-mêmes et de vivre pour lui et pour les hommes. En fin de compte, notre seule espérance repose sur la grâce. Si nous plaçons notre confiance en nous, soyons certains que nous serons déçus d'une manière ou d'une autre.

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook