Leçon 11 : Tenir l'Eglise au courant
09 - 15 Juin 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Motivation et comptes-rendus Mercredi 13 Juin

Quand on parle de motivation, on se réfère aux raisons profondes pour lesquelles on croit ou agit. Il en est de même pour les comptes-rendus. Ce n’est pas sans raison que l’on rapporte des faits — soit que l’on cherche à convaincre un comité de continuer à verser des fonds, soit que l’on veuille persuader les membres d’arrêter un programme ou de changer de responsables. En rapportant ou en soulignant des informations déjà sélectionnées, les décisions prises suite à l’évaluation d’un tel rapport ne seront peut-être pas les meilleures. C’est pourquoi nos comptes-rendus doivent être honnêtes et justes.

Lisez Nb 13.17-33. Les douze espions avaient vu la même chose ; pourquoi seulement deux d’entre eux ont réagi comme ils l’ont fait? Quelle leçon retirer aujourd’hui d’un tel incident?

Alors que Dieu avait fait aux enfants d’Israël la promesse de leur donner ce pays, certains des espions se sont mis à douter. Josué et Caleb ont donné du pays un rapport positif et suggéré qu’ils s’en emparent aussitôt (13.30). Certains des espions les ayant accompagnés ont fait du pays un rapport négatif, insistant sur les obstacles qui les empêcheraient de le posséder et suggérant de retourner en Egypte.

Lorsqu’on formule un rapport, il faut le faire en pensant à la volonté révélée de Dieu et à ses bénédictions. On ne rapportera pas seulement les aspects positifs, mais aussi la façon avec laquelle la volonté de Dieu se trouve respectée. Voir Mt 7.21. Il existe toujours le risque potentiel de vouloir imiter des modèles récents de ministère évangélique et de mesurer ses succès à la façon dont on réussit à appliquer les principes évangéliques en comparant avec les autres Eglises. En rapportant d’apparents succès, on risque de chercher davantage à se mettre en valeur qu’à rechercher la volonté de Dieu pour son Eglise et à l’accomplir par sa grâce.

Tel est le défi auquel nos Eglises sont confrontées aujourd’hui, tandis que nous sommes apparemment bombardés d’informations sur des façons toujours meilleures d’évangéliser. Lors du rapport fait par les espions, Josué et Caleb ont sûrement vu eux aussi les obstacles qui les empêcheraient de posséder le pays, mais ils connaissaient également la volonté de Dieu. C’est pourquoi leur rapport, pour une grande part, assurait au peuple qu’il était possible d’entrer en possession du pays. Les espions, cependant, dont la réflexion excluait la volonté de Dieu ont fait un compte-rendu complètement négatif, calcula pour convaincre les Hébreux qu’il valait mieux retourner en Egypte.

Comment parvenir à un équilibre entre vivre par la foi, proclamer les promesses de Dieu et agir selon celles-ci — plutôt qu’en faisant des suppositions et en agissant d’une manière peu avisée tout en prétendant suivre les « directives » divines pour se justifier? Comment agir de la première façon et éviter la seconde?

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat