Leçon 11 : Tenir l'Eglise au courant
09 - 15 Juin 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Lui rendre gloire Jeudi 14 Juin

Certaines personnes hésitent à faire le rapport de leurs succès parce qu’ils se demandent si ce n’est pas en quelque sorte vanter des performances humaines. En réalité, si le compte-rendu est fidèle, Dieu est glorifié et son Eglise est fortifiée dans sa foi et dans sa détermination à continuer à œuvrer à son service. S’il est vrai qu’occasionnellement, c’est poussé par une motivation peu honorable qu’un membre fera un rapport, cela ne devrait pas empêcher d’humbles croyants à partager les hauts-faits de Dieu accomplis par leur intermédiaire, celui-ci leur ayant donné le pouvoir de témoigner et d’évangéliser à son service. S’ils sont faits avec humilité, enthousiasme et amour, leurs comptes-rendus encourageront fortement les autres membres d’Eglise à s’impliquer eux aussi dans l’œuvre d’évangélisation.

Lisez Ac 11.1-18. Comment les dirigeants et membres de l’Église de Jérusalem ont-ils réagi au rapport fait par Pierre sur l’œuvre accomplie auprès des gentils ? Les principes révélés ici ne sont-ils pas importants pour nous aujourd’hui? Expliquez.

On avait critiqué Pierre et ceux qui s’étaient aventurés à témoigner et à évangéliser en dehors des cercles juifs; cependant, suite au rapport de Pierre à l’Eglise de Jérusalem, les critiques ont cessé et les autres croyants juifs ont glorifié Dieu.

De notre perspective actuelle, il n’est pas facile de comprendre les questions alors en jeu. Bien sûr, l’Evangile était destiné à tous, Juifs et gentils — quoique au « Juif d’abord » (Rm 1.16). Tout le monde sait cela. Cependant, d’après le contexte du livre des Actes, l’idée que les promesses de l’alliance pouvaient s’étendre aux gentils exigeait une transformation importante de la pensée juive. Malgré tout, grâce aux rapports sur les interventions et bénédictions de Dieu, les membres d’Eglise ont mieux compris le désir de Dieu de sauver tous les hommes en tous lieux, même si, au départ, il avait toujours fait partie du plan divin de sauver tous ceux qui le souhaitaient (Ep 1.1-4; Es 53.6; Ne 2.9).

Il faut sans doute moins de deux minutes au lecteur moyen pour lire le rapport de Pierre dans Ac 11.1-18. On peut sans se tromper affirmer que son rapport, les questions qui ont suivi, et les réponses qu’il a faites, ont pris beaucoup plus de temps. En outre, si Pierre parle de lui-même dans son rapport, et si certains membres auraient sans doute dit: «Tu as bien fait, Pierre », toute la gloire en est revenue à Dieu et les dirigeants d’Eglise se sont trouvés encouragés en comprenant mieux comment l’accomplissement du mandat évangélique dans le monde entier deviendrait une réalité.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat