Leçon 10 : En réponse à son amour
02 - 08 Juin 2012
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Libres d'être esclaves Jeudi 07 Juin

La Bible dit clairement que nous étions autrefois esclaves du péché, mais que par le Christ nous avons été libérés (Rm 7.6), affranchis (Ga 5.1), délivrés (1 Th 1.10), adoptés (Rm 8.15) et nés de nouveau (1 P 1.23).

Est efficace l’ouvrier qui a abandonné son passé à Dieu et qui a accepté sa puissance pour œuvrer dans le présent et le futur. En d’autres termes, ceux qui ont été délivrés par le Christ deviennent ses esclaves. Même si nous ne comprenons pas cette vérité — il peut paraître étrange que la délivrance mène à l’esclavage — elle est aussi solide que ces dictons : « Pour être spirituellement rempli, nous devons constamment nous dépouiller de nous-mêmes » et: « C’est en soumettant constamment qu’on obtient la victoire. »

Lisez Ph 1.1 ; Jc 1.1 ; 2 P 1.1. Que voulaient dire Paul, Timothée, Jacques et Simon Pierre en se présentant comme les esclaves de Dieu et de Jésus-Christ? Comment comprendre cette notion en relation avec nous-mêmes?

Généralement, un esclave était la propriété d’un maître, pour lequel il était obligé de travailler. Travailler pour le Maître au sens chrétien du terme est un choix entièrement libre. Dieu nous aime trop pour nous contraindre. Quand Timothée, Jacques et Simon Pierre ont utilisé ce terme, ils démontraient ainsi qu’ils s’identifiaient totalement au Christ et à sa cause. Ils déclaraient de la sorte qu’ils servaient le Seigneur sans aucune réserve. Ils renonçaient à toute importance qu’ils se seraient donnée pour que les gens se tournent uniquement vers Jésus. Cette image d’esclavage nous montre des fidèles engagés affirmant leur loyauté et leur dévouement au moyen d’un service désintéressé.

Lisez Jn 8.34-36 Qu’indiquent ces versets sur l’esclavage au péché et le chemin de la liberté?

L’auditoire de Jésus savait fort bien qu’un esclave ne jouissait d’aucune sécurité. Il pouvait être vendu s’il en prenait fantaisie à son maître, alors que le fils du maître jouissait d’une grande sécurité au sein de la maison. Jésus évoque ici la situation contemporaine de l’esclave pour communiquer une vérité spirituelle vitale. Si le Fils de Dieu vous délivre spirituellement du péché, vous serez libre. Qu’un esclave libéré choisisse délibérément de se retrouver en esclavage est inusuel, mais c’est ce qui se passe spirituellement lorsque nous sommes délivrés de l’esclavage du péché pour devenir les esclaves du Christ (Rm 6.17,18). Si nous sommes délivrés de ce qui tourne notre regard vers nous-mêmes, nous sommes libres de nous tourner vers les autres et de leur faire profiter de ce que nous possédons. C’est là que se trouve la clef d’une vie de service.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat