Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 05 : Cherhez le Seigneur et vivez ! (Amos)
27Avr. - 03Mai 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
La restauration des ruines de Juda Jeudi 02 mai

Le prophète s'est détourné de la sombre vision des péchés du peuple et des jugements divins qui en résultent pour évoquer la promesse glorieuse d'une restauration future (Am 9.11-15). Le jour du Seigneur, décrit précédemment comme étant le jour du jugement (Am 5.18) est maintenant décrit comme un jour de salut parce que le dernier message de Dieu à son peuple est un message de salut et non de châtiment. Cependant, le salut ne sera possible qu'après le châtiment, et non au lieu du châtiment.

Malgré tant de tristesses et de malheurs, Amos achève son livre par un message d'espérance. Face à la perspective d'un exil immédiat, la dynastie de David est tombée si bas qu’on ne peut plus l'appeler maison, ce n'est plus qu'une cabane. Le royaume de David, cependant, sera restauré et rassemblé autour d'un seul dirigeant. Au-delà des frontières d'Israël, d'autres nations feront appel au nom de Dieu et jouiront des mêmes bénédictions. Le livre se termine sur cette note heureuse et pleine d'espoir.

Les prophètes de la Bible n'enseignaient pas que le jugement divin avait pour seul but de châtier. En arrière-plan de presque tous les avertissements se trouvait un appel à la rédemption. Si la menace d'exil était imminente, le Seigneur encourageait le reste de ses fidèles en lui promettant de restaurer le pays. Il renouvellerait son alliance avec lui. Ceux qui connaîtraient son jugement le verraient agir pour sauver et restaurer.

Comment les promesses d'Amos sur la restauration du peuple de Dieu se réaliseront-elles finalement?

De nombreux enseignants juifs voyaient dans Am 9.11 une promesse messianique donnée à Abram, réaffirmée à David et exprimée dans tout l’Ancien Testament. Un nouveau roi issu de la lignée de David régnerait sur de nombreuses nations, réalisant de la sorte la promesse de Dieu à Abram (Gn 12.1-3). Le messie régnerait également sur des nations ennemies telles qu’Édom. Les ruines restaurées du peuple de Dieu ne seraient jamais détruites à nouveau.

C’est avec la venue de Jésus-Christ, descendant de David, que Dieu tiendrait sa promesse de grâce. Jacques a cité ce passage d’Amos pour montrer que l’accès au salut est ouvert aux gentils afin qu’ils jouissent de tous les privilèges de l’alliance confiés à l’Église. Dieu offrirait ses bénédictions rédemptrices aux juifs et au Gentils parle biais de Messie promis, descendant à la fois d’Abram et de David.

Le plein accomplissement de ces promesses, données à qui les accepte, Juif ou Gentil, ne surviendra qu’au retour du Christ. Comment garder vivantes cette espérance et cette promesse malgré le stress de la vie ?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook