Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 05 : Cherhez le Seigneur et vivez ! (Amos)
27Avr. - 03Mai 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Détestez ce qui est mauvais, aimez ce qui est bon Dimanche 28 Avr.

La situation était devenue désastreuse en Israël où régnaient la corrup­tion, l’oppression et le péché. Mais c’est lorsque la survie de la nation s’est trouvée menacée que le point culminant a été atteint. Pour cette raison, Amos a écrit une complainte où il se lamentait sur la mort immi­nente d’Israël (Am 5.J-I5). Il arrive souvent, dans les livres prophétiques, qu’aucune différence ne soit faite entre les paroles du prophète et celles du Seigneur. Ainsi, la complainte d’Amos au sujet d’Israël était aussi celle de Dieu.

Le chant funèbre d'Am 5. 1-15 avait pour but de choquer le peuple pour qu’il regarde la réalité en face. S’il persistait dans ses péchés, il dis­paraîtrait Mais s’il rejetait le mal et revenait à Dieu, il vivrait. Le Seigneur attend que nous nous conformions à sa volonté.

Lisez Am 5.14,15. Comment apprendre à détester « ce qui est mauvais » et à aimer « ce qui est bon » ? Voir aussi He 5.14 ; Rm 12.9 ; Pr 8.36.

Amos invitait le peuple non seulement à cesser de rechercher le mal, mais aussi à le détester et à aimer le bien. Dans ce passage, l’exhortation est progressive. Les verbes aimer (en hébreu, 'ahav) et détester (sane), dans la Bible, évoquent souvent des décisions et des actions et pas seule­ment des sentiments et des attitudes. En d’autres termes, un changement d’attitude induirait un changement au niveau des actes du peuple.

Quel est l’avertissement donné dans Es 5.20 au sein de ce contexte ?

« Tous ceux qui, aux mauvais jours, serviront courageusement leur Maître en suivant la voix de leur conscience, auront besoin de sang-froid, de fermeté et d’une connaissance approfondie de Dieu et de sa Parole. Car les hommes qui seront fidèles au Seigneur seront persécutés, leurs mobiles, mis en doute, leur meilleures intentions, mal interprétées et leurs noms, rejetés comme maudits. Satan agira avec une puissance men­songère pour influencer les cœurs et obscurcir l’entendement au point de faire passer le mal pour le bien et le bien pour le mal. >> — Ellen WHITE, Conquérantspacifiques> « Paul fait appel à César », p. 382.

Comment apprendre à aimer le bien et à détester le mal alors qu’on s’illusionne parfois en prenant le mal pour le bien et le bien pour le mal ? Quelle est notre unique protection contre une telle séduction ?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook