Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 04 : Seigneur de toutes les nations (Amos)
20 - 26 Avr. 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Justice pour les opprimés Lundi 22 Avr.

Le jugement de Dieu est universel, tel est l'un des principaux enseignements du livre d’Amos. Au début de son livre, le prophète annonçait le jugement prononcé par Dieu à 1‘encontre de plusieurs des voisins d’Israël à cause de leurs crimes contre l’humanité. Cependant, Amos déclarait ensuite avec audace que Dieu allait également juger Israël. La colère du Seigneur était dirigée non seulement contre les nations, mais aussi contre le peuple qu’il s’était choisi. Le peuple de Juda avait rejeté la Parole de Dieu et n’avait pas observé ses instructions.

 

Amos s’est attardé sur Israël davantage que sur Juda* parce que la nation avait brisé l’alliance avec Dieu et commis de nombreux péchés. La prospérité économique d’Israël et sa stabilité politique avaient conduit a un effondrement spirituel. Celui-ci se manifestait par de (injustice sociale. En Israël, les riches exploitaient les pauvres et les puissants, les faibles. Les riches ne se préoccupaient que d’eux-mêmes et de leurs gains personnels, même si c’était aux dépens des pauvres. (Peu de choses ont changé en quelques milliers d’années, n’est-ce pas ?)

 

Dans ses prédications, Amos enseignait qu’il existait un Dieu vivant soucieux de la façon dont on traitait autrui. La justice est bien plus qu’une idée ou une norme. C’est une préoccupation divine. Le prophète avertis­sait qu’en Israël tout serait détruit : les maisons en pierre, les meubles en ivoire, les aliments et les boissons d’excellente qualité, aussi bien que les meilleures lotions pour le corps.

 

Lisez Es 58. En quoi ce chapitre exprime-t-il certains aspects de la vérité présente ? En quoi, cependant, notre message au monde est-il bien plus que cela ?

La Bible enseigne clairement que l’Évangile devrait naturellement entraîner une justice sociale. En devenant, par le Saint-Esprit, davantage semblable à Jésus, on se met à partager les préoccupations de Dieu. Les livres de Moïse insistent sur l’importance de bien traiter les étrangers, les veuves et les orphelins (Ex22.21-24). D’après les prophètes, Dieu désire que l’on traite les moins privilégiés que soi avec justice et compassion (Es 58.6,7)- Le psalmiste appelle le Dieu qui vit dans sa sainte demeure « le père des orphelins, le défenseur des veuves » (Ps 68.6). Le Christ a témoigné un grand intérêt à ceux que la société rejetait (Me 724-30 ; Jn 4.7-26). Jacques, frère de Jésus, nous a invités à mettre notre foi en acte et à aider les plus démunis (Je 2.14-26). Aucun véritable disciple du Christ ne peut faire moins.

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook