Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 03 : Un Dieu saint et juste (Joël)
13 - 19 Avr. 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Un  refuge en temps de crise Jeudi 18 Avr.

Les prophètes bibliques comparent le jugement de Dieu à venir au rugissement du lion, qui fait trembler tout le monde (Jl 3.16; Am 1.2; 3.8). Dans la Bible, Sion désigne le lieu du trône terrestre de Dieu à Jérusalem. C’est de ce lieu qu’il punira l’ennemi, mais également qu’il réhabilitera son peuple, qui attend patiemment sa victoire. Son peuple participera à son triomphe quand il renouvellera la création.

Pour certains, les descriptions, dans les Écritures, du jugement final de Dieu sont difficiles à comprendre. Il est bon de garder à l’esprit la réalité tangible du mal et du péché qui tous deux déploient une force très grande d’opposition à Dieu et une puissance tout aussi importante de destruction de toute forme de vie. Dieu est l’ennemi du mal. C’est pourquoi il nous invite à travers les paroles de Joël à examiner notre vie, afin de nous assurer que nous sommes de son côté - nous serons alors protégés au jour du jugement.

Lisez Mt 10.28-31. De quelle manière ces versets contribuent-ils, même en temps de crise, à une bonne compréhension de ce que nous avons reçu de Jésus?

Le Seigneur soutient ceux qui persévèrent dans la foi. Même quand il provoque la désolation sur terre (Jl 3.1-15), son peuple n’a pas à craindre ses actes de jugement souverains parce qu’il a reçu de lui une promesse de protection (Jl 3.16,). Dieu lui en donne l’assurance. Ses actes souverains et remplis de grâce prouvent qu’il est un Dieu d’alliance fidèle qui jamais plus ne laissera les justes ressentir de honte (Jl 2.27).

Le livre de Joël se termine par la vision d’un monde transformé. Une rivière coule au milieu de la Nouvelle Jérusalem, où le Dieu éternel est présent au milieu de Son peuple pardonné (Jl 3.18-21).

Ce message prophétique nous invite à marcher dans l’Esprit, à vivre de tout notre cœur en authentiques chrétiens, à chercher à toucher tous ceux qui n’ont pas encore invoqué le nom de Jésus et, de ce fait, à proclamer la promesse divine selon laquelle le Christ est présent par son Esprit dans le cœur de ses fidèles.

« Nous devons donc nous rendre compte de notre condition réelle pour désirer l’aide du Seigneur. Il faut avoir conscience du danger que l’on coure pour s’enfuir vers un lieu de refuge. Celui qui ne ressent pas la douleur que lui causent ses blessures n’éprouvera pas le besoin d’être guéri. » — Ellen WHITE, Les paraboles de Jésus, « Deux adorateurs », p. 131. Vous rendez-vous compte de votre « condition réelle »? Quelles épreuves traversez-vous ? Avez-vous recherché le « refuge » promis en Christ?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook