Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 02 : Amour et jugement
06 - 12 Avr. 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Une génisse dressée Lundi 08 Avr.

Lisez Os 10.11-13. Quel message le Seigneur donnait-il ici à son peuple ? Comment comprendre l'expression: « Jusqu' à ce qu'il vienne et fasse pleuvoir pour vous la justice. »

Dans Os 10, Ephraïm, l'enfant de Dieu, est comparé à une génisse dressée qui aimait fouler le grain parce qu'elle pouvait manger en travaillant. Si bien qu'au lieu d'être productifs, les Israélites menaient une existence égocentrique. Quand Dieu mettait son joug sur Israël pour qu'il travaille dans de vastes champs missionnaires comme il devait le faire, la justice et la bonté croissaient.

Aux temps bibliques, le joug était un objet très utile. De jeunes animaux de trait étaient dressés à devenir dociles en travaillant d'abord sur l'aire de foulage (Jr 50.11, voir Darby: « Vous avez bondi comme une génisse qui foule le blé »). Placés sous le joug, ils foulaient le blé de leurs sabots. Ensuite, ils tiraient un « traineau à fouler » (2 S 24.22, Darby). Ce type de travailles préparait à labourer les champs, tache exigeant davantage de discipline (1 R 19.19; Jr 4.3). Dieu avait un dessein semblable pour Israël. Il placerait un joug sur la « belle encolure » d'Ephraïm (Os 10.11) pour le faire travailler dur à labourer et à retourner la terre.

Dans Os 10.12, le prophète présentait ce que le Seigneur désirait qu'Israël devienne en obéissant à sa Parole. La justice et un amour inébranlable étaient les dons promis par Dieu à son épouse lorsque l’alliance serait renouvelée (Os 2.21). Si le peuple semait la justice, il récolterait de la bonté en retour. Ce n’était qu'en recherchant le Seigneur et sa volonté qu'Israël serait délivré du châtiment imminent. Les partes de la miséricorde étaient encore ouvertes au cas où le peuple choisi par Dieu se repentirait.

L'exhortation à semer la justice concernait les relations entre personnes; la quête de Dieu concernait la relation entre Dieu et son peuple. Le retournement de la terre évoquait la nécessité d'une réforme et d'un renouvellement spirituel et social. Le Seigneur et son peuple œuvreraient ensemble au sein d'une relation mutuelle pour que le pays soit à nouveau béni. Il en résulterait une glorieuse plénitude qui toucherait la terre entière (Os 14.6-8).

Lisez l’invitation du Christ à prendre son joug (Mt 11.28-30). Pourquoi le fait d’apprendre du Christ à être « doux et humble de cœur » nous aide-t-il à trouver le repos pour nos âmes ?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook