Union des Fédérations de l'Océan Indien | IOUC
Leçon 01 : Un adultère spirituel
30 Mar. - 05 Avr. 2013
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat
Un adultère spirituel Lundi 01 Avr.

Quand Gomer, la femme d'Osée, a commis l'adultère, le prophète s'est senti douloureusement trahi,humilié et envahi par la honte. Aux voisins et amis témoins de sa souffrance, il a: communiqué un message de la part de Dieu, en paroles et en actes : Israël, l'épouse de Dieu, ressemblait à Gomer. Le peuple choisi commettait un adultère spirituel.

Le prophète Jérémie a comparé le peuple infidèle de Dieu à une prostituée vivant avec de nombreux amants malgré tout ce que Dieu avait fait pour lui (Jr 3.1). De la même manière, le prophète Ézéchiel comparait Israël, l'idolâtre, à une « femme adultère » ayant quitté son époux légitime (Ez 16:32). C'est pourquoi dans la Bible, l'idolâtrie est considérée comme un adultère spirituel.

Lisez Os 2.10-15. Quel avertissement est donné ici ? Dans quelle mesure risquons-nous, comme adventistes du septième jour, de reproduire le même comportement moral ?

L'expression « le blé, le vin et l'huile » est également utilisée dans le livre du Deutéronome (Dt 7.12-14)pour designer les produits de base dont le peuple d'Israël jouissait avec abondance, comme Dieu l'avait promis par l'intermédiaire de Moïse. A l'époque d'Osée, les gens étaient si peu reconnaissants envers Dieu, si préoccupés par le monde alentour, qu'ils offraient ces dons divins à leurs idoles. Quel avertissement pour nous tous ! Nous devons utiliser les dons reçus pour servir le Seigneur et non pour les détourner de l'usage auquel ils sont destinés (Mt 6.24).

« Comment Dieu considère-t-il notre ingratitude et le peu de cas que nous faisons de ses bénédictions ? Si nous constatons que quelqu'un utilise mal ou de manière offensante les dons reçus, nous lui fermons notre coeur et nos mains. Pourtant, ceux qui ont reçu, jour après jour, année après année, les dons miséricordieux de Dieu, font un mauvais usage de ses richesses et négligent les âmes pour lesquelles le Christ a donné sa vie. Ce que Dieu leur a accordé pour soutenir sa cause et construire son royaume est investi dans des maisons et des terres, dépensé sans compter au service de leur orgueil et de leur complaisance envers eux-mêmes. Le Donateur est oublié. » - Ellen WHITE, Adventist Review and Sabbath Herald, 7 décembre 1886.

Voyez combien il est facile d’utiliser égoïstement ou même de manière idolâtre les dons accordés par Dieu. Que faire, concrètement, pour empêcher ce péché d’envahir notre vie ?

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sabbat

Awr logo

Podcast

Retrouvez-nous sur Facebook